Archives Catégorie: Non classifié(e)

L’alimentation comme la base à notre bien-être

L’impact positif de l’alimentation sur le bien-être ne se limite pas à ce que les gens consomment, mais s’étend à la manière dont ils consomment les aliments et aux facteurs sociaux liés à l’alimentation. Des recherches suggèrent que notre alimentation, en particulier les fruits et légumes, améliore notre bien-être.

Ce que nous mangeons et buvons ont un impact sur notre santé physique, notre bien-être mental et notre vie en général. Il est essentiel de manger sainement à la maison et sur le lieu de travail. Une alimentation saine est une alimentation équilibrée, comprenant des aliments de tous les principaux groupes alimentaires dans les bonnes proportions et en quantités qui maintiennent un poids corporel sain.

Alimentation et santé mentale

De nombreuses personnes souffrent de problème de santé mentale. La recherche a révélé que la dépression est affectée par la qualité de notre alimentation quotidienne. En effet, des études menées dans divers pays ont montré que les personnes dont l’alimentation est plus saine sont moins susceptibles de souffrir de dépression.

Elles sont aussi révélées que les personnes qui mangent plus d’aliments malsains courent un risque accru de dépression. Les données les plus récentes soulignent l’importance d’un régime alimentaire équilibré pour la santé physique et mentale.

Des avantages sociaux

Parce que bien manger peut vous aider à vous sentir mieux physiquement et émotionnellement, cela peut vous encourager à rechercher à apprécier des activités sociales. Une étude a établi un lien entre une bonne nutrition et un développement social positif chez les enfants. Les enfants qui ont une alimentation plus saine ont montré plus de convivialité que les enfants qui n’en avaient pas.

Si vous êtes sujet à l’anxiété sociale, il est conseillé de limiter la caféine, qui peut vraiment stimuler les symptômes d’anxiété. Au lieu de cela, le mieux serait de s’en tenir à un régime alimentaire riche en nutriments, en restant hydraté, avec des boissons telles que l’eau ou bien les tisanes.

Qu’est-ce que la micro-nutrition?

La micro-nutrition est-elle importante à notre organisme ?

L’alimentation joue un rôle important pour notre santé. Le bon fonctionnement de l’organisme dépend des aliments ingérés. La micro-nutrition aide ainsi à satisfaire les besoins en micronutriments de chaque individu. Cela passe par une alimentation équilibrée et variée.  

Les micronutriments sont les nutriments dont nous avons besoin en quantités relativement faibles. Ce sont des vitamines et des minéraux. Pour entretenir le système immunitaire, la circulation sanguine, la peau, les nerfs, les os, les muscles… le corps a besoin d’un approvisionnement constant de nutriments, à la fois en macronutriments et en micronutriments.

La micro-nutrition, en quoi ça consiste ?

Different fruit and vegetables in capsule – healthy diet or natural vitamins concept

Les micro-carences sont prises en compte par la micro-nutrition. Il s’agit de nutriments essentiels au bon fonctionnement de l’organisme. On note particulièrement les acides gras essentiels, les fibres, les oligoéléments et les vitamines. Un apport faible de ces éléments essentiels risque de dérégler l’organisme.

Le principe de la micro-nutrition considère que chaque individu est unique. L’état de santé initial de l’individu sera donc pris en compte par le praticien. Ce dernier ne va pas seulement se focaliser sur son alimentation. La micro-nutrition permet donc de proposer une alimentation correspondant aux besoins de chaque individu.

Quelle est son importance ?

Près de 30 vitamines et minéraux, que votre corps ne peut pas fabriquer à lui seul en quantité suffisante, sont appelés des micronutriments essentiels. Les vraies carences en micronutriment peuvent être à l’origine de maladie spécifique. Mais cela est rare.

Cependant, un apport faible peut encore contribuer à un certain nombre de maladies graves. Grâce à la micro-nutrition, vous pourrez obtenir une quantité optimale de vitamines et de minéraux. Elle aide chaque individu à adopter une alimentation équilibrée, adaptée à  ses besoins et à son métabolisme. La micro-nutrition est liée à la perte de poids, mais aussi à la réduction du risque de troubles du système digestif.

La naturopathie et son approche holistique sur l’individu

Avec des racines issues de l’ancienne civilisation européenne, la naturopathie est pratiquée depuis le début du 19e siècle en tant que médecine occidentale holistique qui englobe la sagesse traditionnelle avec la science moderne pour traiter le corps naturellement. Elle est décrite comme holistique, car elle cherche à regarder au-delà des symptômes pour prendre en compte tous les aspects de la santé et du bien-être d’un individu.

A travers le prisme de la science occidentale et une compréhension approfondie du corps humain et de la médecine naturelle, ainsi que des facteurs psychologiques, sociaux et environnementaux qui ont un impact sur notre santé, les naturopathes travaillent avec leurs patients pour former une analyse globale afin d’identifier et de traiter les causes sous-jacentes de la maladie.

Quand faut-il se rendre chez un naturopathe ?

Que vous vous sentiez en forme et en bonne santé ou que vous soyez sous traitement médical, vous pouvez consulter un naturopathe pour obtenir des conseils sur la manière d’optimiser votre santé et votre bien-être en général.

La naturopathie aide à soutenir le bien-être des personnes atteintes de diverses affections aiguës ou chroniques, telles que les allergies alimentaires, les infections cutanées, les troubles du sommeil, les problèmes digestifs, le stress et l’infertilité, pour n’en nommer que quelques-uns.

A quoi s’attendre au cours d’une consultation ?

Semblable à une visite chez un médecin généraliste, lors de la première consultation avec un naturopathe, le client sera interrogé sur son santé actuelle, son mode de vie et ses antécédents médicaux. Le praticien peut également procéder à un examen physique, prendre la tension artérielle, vérifier le pouls et demander des analyses de laboratoire si nécessaire.

Le naturopathe élaborera ensuite un plan individuel qui peut inclure des recommandations diététiques et de style de vie, des suppléments nutritionnels et diverses solutions naturelles. Parce que les naturopathes ont une connaissance approfondie des interactions et des effets secondaires, ils peuvent aussi fournir des soins complémentaires sûrs en utilisant des suppléments naturels.

L’aromathérapie contre-attaque les allergies saisonnières

Huiles essentielles et allergies saisonnières

Depuis l’arrivée des beaux jours, les fleurs poussent, l’air est vif et le temps se réchauffe. Nous ouvrons en grand les fenêtres de nos maisons afin d’y renouveler l’air et passons plus de temps à l’extérieur (éviter toutefois les moments de forte chaleur). Pourtant, pour de nombreuses personnes, passer plus de temps à l’extérieur s’accompagne de démangeaisons, de nez qui coule, d’éternuements et de toux. Des symptômes provoqués par des allergies saisonnières.

De nombreuses personnes souffrent d’allergies ; certaines en souffrent toute l’année et d’autres seulement lors de la saison estivale. Lorsqu’un allergène pénètre dans le corps, le système immunitaire le considère comme une menace et réagit de manière excessive. Lorsque vous souffrez d’allergies saisonnières, vous êtes probablement plus intéressé par ce qui arrêtera les symptômes que par ce qui les cause.

Les huiles essentielles à la rescousse

La bonne nouvelle est que les huiles essentielles sont d’excellent moyen pour soulager et même prévenir des symptômes d’allergies saisonnières. L’un des avantages les plus étonnants des huiles essentielles est leur capacité à renforcer le système immunitaire et à combattre l’inflammation.

L’utilisation d’huiles essentielles pour les allergies aidera à combattre les infections, les bactéries, les parasites et les toxines nocives en aidant à détoxifier le corps. Elles peuvent aider à réduire la réaction excessive du système immunitaire face à une substance inoffensive considérée comme une menace. Certaines huiles essentielles agissent pour soulager les conditions respiratoires, aidant à éliminer les toxines en augmentant la transpiration et la miction. Elles peuvent aussi être utilisées pour refroidir le corps après une réaction allergique.

Quelles huiles essentielles utiliser ?

Il existe de nombreuses huiles essentielles qui peuvent aider contre les allergies. Cependant, l’huile essentielle de lavande est probablement la plus connue. Elle peut non seulement aider à soulager les symptômes d’allergies, mais elle peut aussi aider à mieux dormir.

Il y a également l’huile essentielle de basilic qui peut aider à soutenir le système respiratoire. Et afin de traiter les problèmes respiratoires associés aux allergies, il est tout à fait possible d’utiliser d’huile essentielle d’eucalyptus.

Nous vous rappelons que les huiles essentielles sont à utiliser avec précaution.

Vous souhaitez vous former à l’aromathérapie, l’école de naturopathie vous propose une formation complète en aromathérapie. Pour plus de précisions, cliquez ici.

Les fruits : des stars vitaminées de l’été

La saison estivale est le moment pour remplir nos assiettes de couleurs. Salades composées, crudités et fruits vous assurent un été en pleine santé et vitaminé. Les fruits de saison remplissent nos paniers pour le plus grand plaisir de nos papilles.
Sucrés, juteux, vitaminés ce sont les stars de l’été.

L’école de naturopathie vous livre les bienfaits des 6 fruits stars, à déguster sans modération tout au long de l’été.

  • La Cerise

Juteuse, sucrée et délicieuse, la cerise possède également de nombreux bienfaits santé.

Anti inflammatoire : l’anthocyanines est un antioxydant aux propriétés anti-inflammatoires très puissantes.

Diurétique naturel : grâce à sa richesse en potassium, la cerise favorise l’élimination des urines et des toxines contenues dans le sang.

-Favorise la fonction digestive : la haute teneur en fibre contenue dans la pulpe de la cerise en fait un parfait allié pour votre digestion. 

Protège la peau : l’anthocyanine présent dans la cerise lui donne cette couleur rouge foncée. Cet antioxydant est utilisé par l’organisme pour fabriquer des acides aminés essentiels à sont bon fonctionnement.

Lutte contre l’insomnie : riche en mélatonine, une hormone qui régule nos cycles de sommeil. Ainsi, sa consommation pourrait aider à ralentir le processus de vieillissement, combattre le décalage horaire et réguler le sommeil. 

  • La Framboise

La framboise est ce fruit rouge qui est extrêmement pauvre en calories et reste très riche en eau. Ce fruit apporte de nombreux minéraux et des vitamines, ainsi que des fibres qui vont dynamiser votre transit intestinal.

-Une haute densité minérale et en vitamine C : la teneur en minéraux contenue dans la framboise est considérable par rapport à d’autres fruits ( 1.3g  de minéraux pour seulement 100 calories).

-Des fibres efficaces : riches en fibres alimentaires, elle favorise l’action diurétique et améliore votre transit intestinal. Ses grains sont riches en cellulose qui aident à combattre la constipation et favorise la digestion.

-Riche en nutriments

  •        La Pêche                                                                                                            

 La pêche regorge de vitamines, de fibres alimentaires et d’antioxydants, mais pour en tirer tous les bénéfices, il est indispensable de les consommer avec la peau.        

– Juteuse et parfumée, la pêche est l’un des fruits les plus digestes. Cuite, elle est encore mieux tolérée par les estomacs les plus délicats.                                      

-La pêche fraîche (ou en conserve) est légèrement diurétique, laxative et dépurative. Pour bénéficier d’un effet dépuratif et diurétique optimal, mangez votre pêche à jeun.                                                                                       

-Source de vitamines C et B et riche en carotène, la pêche a une bonne action sur la santé de la peau.

-Source de fibres alimentaires, la pêche consommée avec la peau, prévient la constipation et contribue à la prévention des maladies cardiovasculaires.

– Les feuilles et les fleurs de pêcher sont reconnues depuis bien longtemps pour leurs vertus sédatives.

  •  L’Abricot                                                                                       

L’abricot est très riche en bêta carotène ( 2000 microgrammes / 100g) ce pigment, précurseur de la vitamine A lui confère cette belle couleur orangée. Elle est indispensable à la croissance et à la protection des os et des dents.

-Bénéfique pour la peau et les muqueuses.

-Au niveau des yeux, la bêta-carotène intervient également dans la vision des couleurs.

Favorable  à la défense de l’organisme en contribuant au système immunitaire.

-La bêta-carotène, réduit aussi le mauvais cholestérol.

-C’est aussi un bon anti-oxydant, grâce aux vitamines C (10 mg/100g), B (0,96 mg/100g) et pro A (bêta-carotène) qui veillent à la régénérescence des cellules de la peau, qui préviennent l’apparition des maladies cardio-vasculaires et des cancers.

-L’abricot contient de l’eau 85%. C’est un diurétique, il détoxifie notre organisme.

-L’abricot contient des fibres (2%), qui facilitent la digestion et régulent le transit intestinal.

-Idéal pour les intestins étourdis et pour éliminer les toxines.

-L’abricot est source de minéraux et oligoéléments essentiels : potassium, fer, calcium.

  • Le Melon 

Idéal pour les yeux et de la peau : le melon figure dans le top des aliments les plus riches en bêta-carotène, avec la carotte, la mangue et l’abricot. Le bêtacarotène transformé en vitamine A dans notre organisme, se révèle être un antioxydant intéressant pour notre vision puisqu’il protège la rétine et améliore la vision nocturne. Le bêta-carotène est aussi l’allié de notre peau, il la protège, nous donne bonne mine et favorise notre bronzage.

Il freine la progression de l’arthrite : sa teneur en bêtacarotène nous protègent également de l’arthrite inflammatoire. 

-Il diminue la rétention d’eau : le melon a des propriétés diurétiques. Il est particulièrement bien pourvu en sels minéraux, potassium et calcium. Sa richesse en potassium aide à éliminer l’eau en excès et empêche les gonflements liés à la rétention d’eau dans les tissus.

Il fait baisser l’hypertension : sa teneur en potassium permet aussi de rééquilibrer une alimentation trop riche en sodium, bien souvent responsable de l’hypertension. En effet de nombreuses études ont montré qu’une alimentation riche en potassium permettait de réduire les risques d’hypertension.

  • La Fraise

Protège les yeux : les propriétés antioxydantes de la fraise permettent de lutter contre la formation de la cataracte. La vitamine C contenue dans la fraise protège également les yeux des rayons UV du soleil : parfait pour l’été !

Prévient le cancer : la teneur en vitamine C et en acide ellagique de la fraise aident l’organisme à prévenir le cancer. La vitamine C stimule le système immunitaire, qui reste la meilleure défense de l’organisme. L’acide ellagique, quant à elle, freinerait la croissance des cellules cancéreuses.

-Anti ride naturel : consommer des fraises favorise la lutte contre le vieillissement de la peau. La vitamine C est essentielle à la formation du collagène. Les fraises favorisent ainsi une peau plus saine, plus jeune et embellissent le teint.

-Laxative et diurétique : les fibres contenues dans la fraise sont nécessaires à la bonne digestion. Les fraises permettent donc de lutter contre la constipation ou l’inflammation de l’intestin.

-Lutte contre le mauvais cholestérol : L’acide ellagique et les flavonoïdes que renferme la fraise possèdent des effets antioxydants bénéfiques pour le cœur. Ce sont de puissants stimulants de la santé cardiaque qui neutralisent le mauvais cholestérol sanguin et ont un effet anti-inflammatoire bon pour le cœur.

-Favorise la santé prénatale : la fraise est une bonne source de vitamine B

-Lutte contre l’hypertension : source de potassium, la fraise favorise la santé du cœur et aide à régulariser la tension artérielle. En quantité suffisante, le potassium peut même faire baisser l’hypertension.

-Allié minceur : 33Kcal/100g, les fraises sont faibles en calories et riches en nutriment. Cet été, pour vos petits plaisirs sucrés, laissez le chocolat de côté et favorisez la fraise !

  • La Prune

– L’amie de notre transit : très riche en fibre, la prune est un puissant laxatif. Idéal en cas de constipation et de désordres intestinaux pour accélérer le transit.

-Excellent diurétique : gorgée d’eau à 83%, elle hydrate et réduit les troubles urinaires.

-Très bon pour le cœur : elle régule la tension artérielle, grâce à la présence de potassium. Elle réduit aussi les taux de mauvais cholestérol.
Ainsi, les prunes limitent les risques d’apparition des maladies cardio-vasculaires.

Riche en anti-oxydants : protègeant nos cellules des dommages causés par les radicaux libres.

La saison estivale et ses fruits à déguster sans modération !

Les clés pour un pique-nique équilibré

Le pique-nique à un côté pratique pour les parents et festif pour les enfants. Le pique-nique peut être sain, équilibré et facile à préparer avec quelques astuces. Oubliez chips et sandwichs industriels et privilégiez le « fait maison ».

Un pique-nique avec des protéines

Tout pique-nique doit être accompagné d’une salade protéinée avec des viandes maigres de préférence, blanc de poulet, jambon blanc
Cuisinez vos viandes à la plancha ou grillez-les sans matières grasses.
L’ idéal étant la cuisson au barbecue vertical 😉
Assaisonnez vos viandes avec des épices, le but étant de vous faire plaisir et de donner saveur et goût à vos plats.
Pour ceux qui préfèrent le poisson, pensez  au saumon fumé sur des tartines de fromage frais; rajoutez un peu de ciboulette et un zeste de citron. Vous pouvez aussi choisir des petits poissons comme les sardines, maquereaux.

Un pique nique avec des féculents

Le riz et les pâtes sont très souvent les féculents auxquels on pense quand nous préparons une salade. Vous pouvez aussi jouer la carte de l’originalité avec du quinoa, pois cassés et des fèves. Servis avec des légumes grillés et une petite vinaigrette, ils réjouiront tous les convives de votre pique-nique. En plus d’être un plaisir culinaire, ils apportent fibres et vitamines.

L’art du sandwich

Variez les pains (aux céréales, complet, seigle…), puis garnissez-les selon  vos envies.

Un pique nique avec des fruits et des légumes

Riches en fibres, minéraux et vitamines, les fruits et légumes apportent de la couleur au pique-nique et ils favorisent la satiété.

On privilégie les fruits de saison ! Cet été les pastèques et melons seront les fruits à avoir dans votre panier. Ils sont vitaminés, hydratants, rafraîchissants et sucrés naturellement. De quoi finir votre pique-nique sur une note sucrée 😉

Un pique nique avec des aliments riches en bon gras

Privilégiez les huiles végétales en graisses insaturées comme, colza, tournesol, olive, coco Ces huiles couvrent les besoins en acides gras essentiels. A glisser dans votre panier à pique-nique, le guacamole maison, facile à préparer et parfait pour accompagner vos légumes crus.

Pour les boissons

Privilégiez de l’eau ou des boissons «maison » comme de l’eau aromatisée non sucrée. Vous pouvez mettre des rondelles de citron, orange ou concombre dans votre gourde. Évitez tous les sodas, qui sont beaucoup trop sucrés.

Protégez votre pique nique

Avec la chaleur, il faut faire attention à vos aliments. Pour éviter toute intoxication, il est important d’emballer des derniers dans du papier d’aluminium ou dans du film plastique. Côté écoresponsable, vous avez maintenant les fameux bee wrap 😉 Pour les salades, mettez les salades dans des tupperware.

Mettez le tout dans une glacière ou dans un sac isotherme pour ce qui nécessite d’être au frais. Sur le lieu du pique-nique, placez la glacière à l’ombre et veillez à ce qu’elle soit soigneusement refermée après chaque utilisation.

L‘été sonne l’arrivé des balades et des pique-nique, alors équilibrez les avec nos conseils et restez prudents en maintenant les gestes barrières.

Coronavirus : l’importance de rester zen pendant le confinement

Apaiser son stress et mieux vivre cette période

Depuis le 16 mars 2020, nous faisons face à une situation inédite où nous entendons raisonner les mots suivants « Sauvez des vies, restez chez vous ». Pour stopper la propagation du virus , nous avons été alors contraints de se cloîtrer dans nos habitations. De quoi bouleverser nos repères et avoir des répercussions sur le moral de chacun.
Le confinement du au virus Covid-19 engendre de multiples conséquences (la qualité du sommeil, les manifestations de stress et d’anxiété) ayant un effet néfaste sur notre système immunitaire.

6 conseils pour rester zen pendant le confinement

  • 1- Un bon sommeil :

Profitez de cette période pour rattraper votre sommeil. Pour information, une nuit idéale est une nuit de 8 heures de sommeil. La sieste peut, elle aussi, avoir des effets bénéfiques sur notre organisme. Aussi, pour ceux qui le veulent et qui peuvent, il est recommandé de ne pas excéder 30 minutes pour ne pas rentrer dans un sommeil profond. Pour éviter les insomnies, nous vous conseillons de pratiquer une activité sportive quotidienne, de préférence le matin. En confinement, cette activité peut se faire autour de chez vous, jogging, marche rapide ou bien à la maison, à l’aide de vidéo de sport en ligne par exemple. Ajoutez à ceci, une exposition à la lumière du jour au minimum 30 minutes par jour, afin de sécréter la vitamine D qui est importante à notre organisme.  

  • 2-On redécouvre le goût des choses simples :

Cela passe par la cuisine ! Vous avez le temps de préparer de bons petits plats équilibrés. Choisir les fruits et les légumes de saison, chez les petits producteurs qui peuvent même venir livrer leurs produits chez vous. Vous pouvez vous lancer dans vos propres cultures. Transformez vos jardins et balcons en petits coins de potager. Il est important d’avoir un lien avec la nature.  Se reconnecter avec la nature, c’est créer un lien essentiel pour évacuer nos tensions. La nature est source d’inspiration pour nous et il faut l’intégrer dans nos vies avec respect.

  • 3- Organiser sa journée de manière structurée :

Il est important de garder un rythme. Une manière de se rassurer et de garder un semblant de vie normale. Tout en respectant les règles du confinement, vous pouvez avoir une activité sportive, faire une balade, cuisiner, faire de la méditation etc… Pour ceux qui font du télétravail et qui doivent gérer les enfants, il est important de s’imposer des règles. Se fixer des heures de travail et éviter de les prolonger au risque d’aller vers un épuisement.

  • 4-Une alimentation équilibrée et saine :

L’alimentation est un pilier essentiel à notre bien-être physique mais aussi mental. Il faut apporter les bons nutriments à notre organisme. Pour cela, privilégiez les aliments riches en magnésium pour bénéficier de leurs vertus apaisantes : bananes, amandes, noisettes, chocolat à plus de 70%. Vous pouvez faire des petits encas et goûter en restant dans des produits sains et équilibrés. Evitez la consommation de produits transformés, trop sucrés.

  • 5-Prendre du temps pour soi :

Il est important de pouvoir s’aménager des moments rien que pour soi afin de recharger ses batteries. La méditation est une discipline formidable pour gérer son stress. Vous avez aussi la respiration abdominale ou la respiration cardiaque qui sont très efficaces pour gérer son stress. Vous trouverez de nombreux tutos sur internet afin de vous guider dans des séances de relaxation profonde.

  • 6-Limiter le temps d’information :

Notre cerveau est en hypervigilance avec les informations qui sont très anxiogènes. Fixez-vous des créneaux d’assimilation. Il est important de reprendre le contrôle et empêcher les intrusions qui chargent l’esprit.

Les circonstances laissent du temps pour réfléchir aux choses fondamentales à notre vie, aux valeurs sures. Le confinement peut même libérer une part de créativité qui n’avait plus sa place dans notre vie.

Nous vivons des moments compliqués, pourtant ils sont salutaires. L’apparition d’un moment suspendu dans notre vie  pour faire le point et penser à un futur meilleur pour soi et nos proches.

Booster votre système immunitaire naturellement

Qu’est-ce que le système immunitaire et à quoi sert-il ? 

En biologie, l’immunité fait référence à la capacité qu’a le corps à se défendre contre des substances le menaçant.

A ce jour, nous comptons 3 différents types d’attaque: les microbes (virus, bactéries, champignons, parasites), les cellules cancéreuses ou un corps étranger (une écharde, aussi bien qu’un organe greffé).

Le système immunitaire lutte contre les infections courantes, comme le rhume, la grippe mais aussi le cancer. Sans système immunitaire, une simple éraflure nous serait fatale car elle exposerait nos tissus aux moindres microbes qui se trouveraient dans notre environnement.

La bonne santé de notre système immunitaire dépend essentiellement de nos habitudes de vie et en particulier notre alimentation, le sommeil, l’activité physique, le stress . Le milieu de vie a une influence également sur la qualité de notre système immunitaire

La bonne santé de celui-ci est aussi liée à notre terrain, c’est-à-dire, nos carences, nos toxines présentes dans notre organisme… Tous ces éléments vont déterminer notre résistance face à la maladie. 

Quelles sont les solutions naturelles pour renforcer le système immunitaire ?  

  • Manger équilibré afin d’apporter à notre organisme toutes les vitamines pour être en bonne santé
  • Privilégier les légumes et fruits de saison BIO. 
  • Privilégier les graisses non saturées contenant de bons acides gras comme l’huile vierge 1ere pression à froid (lin, noix, colza), les petits poissons (sardines, anchois, maquereaux)
  • Les aliments fibreux comme les légumineuses, légumes, fruits. 
  • Consommer BIO pour éviter l’apport en pesticides et perturbateurs endocriniens
  • Le sommeil est la clé de votre santé : il permet à l’organisme de se nettoyer, de produire des hormones, des enzymes… Il est donc indispensable de dormir pour permettre à notre organisme de se régénérer. 
  • Pratiquez une activité physique maintiendra votre corps en bonne santé. Le sport oxygène aussi bien le corps et l’esprit. Oxygéné, le corps relâche les tensions musculaires et stimule le système immunitaire. 
  • Réduisez les aliments riches en sucre et les aliments industriels qui ne contiennent plus beaucoup de vitamines. 
  • Réduisez les graisses animales saturées et n’abusez pas des protéines animales. 
  • Préservez vous un maximum du stress, il agit sur notre système immunitaire qui est en relation direct avec notre psychisme. Chocs émotionnels, conflits relationnels… auront un impact direct sur notre corps. 

A savoir : Vous avez probablement connu le désagrément de tomber malade juste au moment de partir en vacance ! Comment l’expliquer… le stress entraîne un système immunitaire fragilisé. Celui-ci est relié à notre psychisme et avec notre comportement face à l’adversité de la vie, quand le stress retombe, notre corps se relâche et notre système immunitaire est affaibli. 

Agir sur son système immunitaire de façon préventive : 

Vous pouvez agir de plusieurs manières :

  • Les probiotiques stimulent les cellules de l’intestin et renforcent son système immunitaire, le protégeant ainsi de certaines infections. 
  • La vitamine D va favoriser le renforcement des os et va aider au bon fonctionnement de notre système immunitaire. 
  • L’échinacée est une plante à la fois préventive et curative qui aide et stimule l’organisme. 
  • L’extrait de pépins de pamplemousse : protège la flore intestinale des bactéries, virus et champignons.
  • La vitamine C est la principale cause d’un système immunitaire affaibli, puisque celle-ci n’est pas synthétisée par l’organisme. Alors on mise sur l’acérola, une vitamine C naturelle
  • La propolis : les abeilles s’en servent pour protéger l’intérieur de la ruche des invasions microbiennes ou fongiques. La propolis protège également notre système immunitaire. 

Prendre soin de sa santé au jour le jour est priomordial pour faire face aux virus. Il est important de toujours penser à améliorer son immunité pour être en pleine santé !

Optez pour la Chicorée

La chicorée et ses bienfaits

La chicorée un succédané au café et une variété amère à grosses racines.  

Les parties aériennes de la chicorée, avant l’ouverture des fleurs sont parfois utilisées en thérapeutique. C’est principalement la racine qui contient des quantités  non négligeables de molécules actives. Ces molécules sont des polyphénols avec des acides phénols, des flavonoïdes, des tanins, des coumarines, des vitamines, des minéraux et d’inuline.

La chicorée a une action douce sur le foie, la vésicule biliaire aidant la digestion. Elle a un effet diurétique permettant de diminuer le taux de lipides sanguins, en particulier le cholestérol et les triglycérides.

C’est un prébiotique qui  favorise le développement de la flore intestinale. Elle permettrait d’augmenter la biodisponibilité du calcium diminuant l’ostéoporose chez les femmes ménopausées. 

Découvrez les vertus de la chicorée

  • Remplaçante au café : Torréfiée et infusée, elle est à l’origine d’une boisson chaude populaire au bon goût noisette et caramel. Sans caféine, elle  peut se consommer à toute heure de la journée.
  • Bonne pour le foie et le transit : dépurative et drainante, c’est une plante détox par excellence. Elle aide à l’évacuation des toxines du foie. Excellent tonique, elle aide également en cas de troubles digestifs ou de constipation passagère. 
  • La chicorée réveille l’appétit : à raison de 3 à 4 tasses par jour, elle aide à retrouver l’appétit (après une maladie ou un traitement lourd). 
  • Riche en anti oxydants : riche en vitamine A et C, elle possède des nutriments qui protègent les cellules du stress oxydatif. En buvant de la chicorée régulièrement on aide notre corps à lutter contre les maladies cardiovasculaires.  
  • Riche en oligo-éléments : riche en minéraux comme le fer, le phosphore, vitamine B9, K et E. Consommée régulièrement, elle est une vraie alliée anti-carences. 
  • Riche en fibres protectrices : elle contient 3g de fibres pour 100g. Elle stimule la flore intestinale et aide à un bon transit. Comme un prébiotique, elle favorise certaines bactéries bénéfiques au système digestif et elle contribuerait à faire baisser le taux de cholestérol et de sucre dans le sang. 

Comment la consommer ?

Elle se consomme soluble avec de l’eau, du lait animal ou végétal.
2.5 grammes de chicorée pour 125 ml de liquide.
En grains, elle s’infuse dans de l’eau chaude pendant 5 minutes.  Elle se boit aussi bien chaude pour nos journées d’hiver que froide en été pour une boisson hyper rafraîchissante.