Quels remèdes naturels pour être en forme tout l’hiver

Découvrez comment contrer naturellement les maladies hivernales


L’arrivé de l’hiver est bien là et son cortège de rhumes, angines, rhino pharyngites, grippes et autre maladie en tout genre s’invitent…

Notre corps est fragilisé par les écarts de température, parce que nous vivons davantage enfermés dans les lieux clos et surchauffés et parce que notre système immunitaire est affaibli nous sommes plus exposés aux microbes.

L’école de naturopathie vous livre ces petits remèdes naturels qui vous aideront à passer un hiver en pleine forme.

Pour prévenir de ces contagions, il faut adopter les bons réflexes

  • 1-Se laver les mains régulièrement
  • Il est important de se laver les mains régulièrement pour se protéger des infections (rhume, grippe, gastroentérite, diarrhée). Les solutions hydro-alcooliques sont à utiliser en supplément et non en remplacement car leur action est beaucoup moins efficace.

  • 2- Banir le stress
  • Se relaxer et penser à soi sont autant d’habitudes à prendre pour protéger son organisme, car on sait désormais que le stress a tendance à l’affaiblir. Relativiser et dédramatiser sont des mots d’ordre à suivre pour avoir une attitude plus positive. Pour vous y aider, faites des loisirs et de l’activité physique.

  • 3-Aérer tous les jours son intérieur même si il fait froid
  • Il faut maintenir une humidité suffisante pour éviter les irritations nasales favorisant les infections.
    Il est aussi conseillé d’utiliser des brumisateurs ou des diffuseurs d’huiles essentielles afin de diffuser leurs parfums dans votre intérieur. Pour une chambre, préférez l’huile essentielle de mandarine ou l’huile essentielle de lavande aux vertus apaisantes.
    Pour assainir et purifier l’air de votre pièce à vivre ou de votre bureau, il est possible de diffuser le mélange suivant :
    – 15 gouttes Eucalyptus radié
    – 15 gouttes Mandravasarotra
    – 10 gouttes Litsée citronnée
    – 10 gouttes Citronnier

  • 4- Cure de vitamines C
  • Une cure de vitamines C vous aidera à lutter contre la baisse d’énergie hivernale, les infections, le rhume ou encore la grippe. La vitamine C est essentiellement dans les fruits et les légumes, en particulier dans les agrumes (orange, pamplemousse), les fruits rouges (cassis) et les légumes du soleil (tomate, poivron). Elle peut également être consommée sous forme de complément alimentaire à condition de ne pas dépasser les recommandations car trop en consommer peut avoir des effets indésirables comme des nausées, des vomissements ou des diarrhées.

    Ces petits remèdes naturels à connaître

  • L’Homéopathie
  • Elle jouera un rôle de bouclier contre le rhume.
    En temps froid et humide : Aconit et Dulcamara, les deux en 15 CH, 1 dose toutes les 2 heures jusqu’à trois prises le jour, ou 5 granules par jour si les conditions météorologiques persistent.

    En cas d’épidémie : Echinacea en 9 CH, 5 granules par jour.

  • La Phytothérapie
  • On peut bien sûr faire confiance aux plantes pour éviter le rhume.

    Vous pouvez booster votre vitamine C avec la guarana ou l’acérola en comprimés (1 par jour) et du ginseng en gélule (1 par jour pendant la période critique).

    Le gingembre, est un puissant anti viral. Vous pouvez le consommer en tisane. Laissez infuser 10 minutes dans l’eau bouillante, à faire deux fois par semaine.

    Pour booster les défenses immunitaires avec l’extrait de pépins de pamplemousse (15 gouttes 1 fois par jour). Demandez l’avis du médecin ou du pharmacien en cas de prise de d’autres médicaments.

  • L’Aromathérapie
  • Les huiles essentielles sont d’une grande aide.

    Quatre huiles essentielles ciblées pour l’hiver :

    Tea Tree pour son action antiviral

    -L’eucayptus radié pour son effet décongestionnant ORL

    Niaouli pour booster ses défenses immunitaires

    La menthe poivrée pour on effet tonifiant.

    Alternez tous les jours, en les respirant au flacon ou en les appliquant sur la peau (1 goutte sur le poignet ou 2 gouttes avec de l’huile végétale pour masser le plexus solaire).

  • Les oligo éléments
  • De très bons alliés pour l’hiver.

    – Pour éviter la propagation des virus : le zinc. Vous pouvez prendre une ampoule le matin pendant 10 jours par mois pour la période d’hiver.

    – Pour éviter les infections avec le bismuth. Prendre une ampoule chaque matin, 3 fois 10 jours par mois pendant la période d’hiver

    Nous espérons que vous passerez l’hiver sans affronter l’un de ces petits maux qui peuvent empoisonner le quotidien.

    Ostéopathie et yoga : deux disciplines à l’écoute du corps

    L’ostéopathie et le yoga : des disciplines complémentaires qui aident à la compréhension du corps

    Jeune femme pratiquant le yoga

    Quels sont leurs points communs

    L’ostéopathie et le yoga ont en point, ils considèrent tous les deux le corps comme un support « Être ».

    Le corps est un héritage génétique influencé part notre rapport à nous-même et à notre environnement.
    Il à une mémoire et imprime nos traumatismes physiques, psycho-émotionnels, métaboliques et alimentaires, autrement dit l’histoire de notre vie. Ces traumatismes vont s’inscrire plus ou moins longtemps, sous forme de tensions.
    L’ostéopathie et le yoga permettent la libération de ces tensions avec des moyens qui leur sont propres.

    Quels sont leurs complémentarités

    • L’OSTÉOPATHIE

    Développée à la fin du 19e siècle aux Etats-Unis, cette discipline s’appuie sur une connaissance approfondie en anatomie, physiologie et pathologies.

    L’ostéopathe va rechercher dans le corps du patient les empreintes laissées par les traumatismes de sa vie. Il va aider le corps à se débarrasser de ces traumatismes en restaurant sa mobilité, sa souplesse, sa sensibilité etc… ce qui permettra de retrouver un confort postural et une bonne santé.

    L’ostéopathie thérapeutique est une discipline efficace et reconnue pouvant s’allier parfaitement avec le yoga pour devenir plus autonome sur sa santé.

    • LE YOGA

    Le Yoga fait partie de la médecine traditionnelle de l’Inde, basée sur l’acte de respiration, la relaxation et la méditation.

    Le yoga s’appuie sur la circulation de l’énergie dans tout le corps. En libérant les tensions, l’énergie va de nouveau circuler et de ce fait le corps retrouve un équilibre intérieur aux niveaux physique, psychique, émotionnel et spirituel.

    Cette discipline apporte une sensation de bien être et d’énergie, une meilleure gestion du stress, effets favorables sur la régulation artérielle et sur le poids.

    Le yoga aide à retrouver une harmonie avec du corps, en lui apportant un bien être santé et équilibre.

    En conclusion, ces deux disciplines visent la santé en globalité et qui aident à entretenir et préserver le corps aux niveaux physique et psycho-émotionnel. En complémentarité, l’ostéopathie apporte justesse et précision au corps.

    Prenez le temps d’entretenir votre capital santé!

    Conférence sur le thème Ethique et Cosmétique

    Apprenez à décrypter la composition d’un produit

    Conférence du vendredi 7 Décembre Ethique et Cosmétique
    Vendredi 7 Décembre 2018, une conférence sur le thème Ethique et Cosmétique sera donné à l’école de Naturopathie par Arnaud Géa, Président du laboratoire Dumani et formateur en aromathérapie au sein de notre organisme de formation de Sophia-Antipolis.

    Pour l’occasion, nous avons voulu poser quelques questions à notre cher formateur.

    Bonjour Arnaud, pourriez-vous vous présenter à nous en quelques mots ?

    Tout d’abord, je suis passionné par les huiles essentielles et le corps humain. J’enseigne la physiologie et l’aromathérapie à l’IFI notamment. Je suis également auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de la pédagogie (aux éditions Dunod).
    De formation, je suis biologiste et chimiste, spécialisé dans le domaine cosmétique. Avec des collègues corses, nous avons monté un laboratoire cosmétique labellisé « Nature et Progrès » basé au cœur du maquis, sur la commune de Cargèse en Corse du Sud. Nous développons pour le moment une gamme de baumes bio aux huiles essentielles, en attendant que les autres projets voient le jour (gamme dentaire, courant 2019).

    Pourriez-vous nous présenter Le Laboratoire Dumani et quelles ont été vos raisons de créer votre propre laboratoire (éthique…) ?

    Le laboratoire Dumani est engagé dans une cosmétique éthique, c’est-à-dire respectueuse de l’Homme et de l’environnement : pour acter cet engagement, nous avons voulu adhérer à la mention « Nature et Progrès », qui est la plus exigeante.
    Notre fonctionnement est tout entier tourné vers la protection de l’environnement : nos emballages sont 100% recyclables, nous favorisons les produits locaux, et nous nous engageons à utiliser en BIO toutes les matières premières qui peuvent l’être. Ainsi, nos baumes sont garantis sans conservateurs, 100% naturels et bio à 99,8% !. Notre blog (Laboratoire Dumani) fournit une foule d’informations sur les huiles essentielles !

    Vous souhaitez assister à la conférence, vous pouvez procéder à l’inscription en cliquant ici : Inscrivez vous ici

    Y a-t-il un lien entre l’endométriose et l’alimentation ?

    L’Endométriose, une maladie qui a peut-être un lien avec notre alimentation…

    Jeune femme soufffrant de l'endométriose

    Cette maladie reste une énigme pour la médecine, elle est donc encore très mal diagnostiquée et pourtant celle-ci touche 1 femme sur 10 qui est en âge de procréer. Quelques recherches auraient permis de susciter le doute sue le fait que l’alimentation pourrait bien en être la cause.

    L’école Naturopathie voulait faire le point sur cette maladie très peu connue.

    L’endométriose c’est quoi ?

    L’endomètre est la paroi interne qui tapisse l’utérus. Au cours du cycle menstruel, l’endomètre s’épaissit pour accueillir une éventuelle grossesse. En absence de fécondation, l’endomètre est éliminé et évacué par le vagin, c’est ce qui provoque les règles.

    On parle d’endométriose externe quand les lésions se développent sur les organes autres que l’utérus provoquant des lésions au niveau des ligaments, sur la paroi des intestins et sur la paroi de la vessie.

    Il s’agit d’une maladie gynécologique inflammatoire chronique qui provoque des douleurs intenses dans le bas du ventre.

    Quels sont les symptômes de cette maladie ?

    Les symptômes peuvent varier suivant la localisation des lésions. En général, les douleurs apparaissent quelques jours avant les règles et s’arrêtent après celle-ci.

    Les symptômes sont les suivants :

    • Règles douloureuses (parfois très douloureuses)
    • Douleurs dans le bas ventre
    • Rapports sexuels douloureux
    • Troubles du transit (constipation, diarrhée, douleurs et saignements dans les selles)
    • Ballonnements
    • Troubles urinaires (brûlures et saignements dans les urines)
    • Infertilité
    • Fatigue

    L’alimentation influe-t-elle sur cette maladie?

    Des études ont démontré que consommer des acides gras (viennoiseries, pizzas, produits industriels…) ou de la viande rouge quotidiennement augmenterait le risque de la maladie. Favoriser légumes et fruits auraient l’effet inverse.

    Ajouter tous les jours à vos menus fruits et légumes réduiraient à 22% les risques d’endométriose.

    Des intolérances plus fréquentes

    Suivant des études, les femmes atteintes de la maladie d’endométriose sont aussi, le plus souvent atteintes d’intolérances alimentaires. Parmi ces intolérances, le gluten. Les femmes souffrant d’allergie au gluten serait plus exposées à la maladie. Il est conseillé d’adopter un régime sans gluten afin de voir si cela améliorerait les symptômes.

    Les intolérances alimentaires rendraient l’intestin plus perméable et de ce fait les aliments libérés dans l’organisme provoqueraient alors une réaction inflammatoire, ce qui déréglerait le système immunitaire le rendant incapable d’enrayer l’endométriose. Des études continuent à être menées afin de pouvoir se positionner plus concrètement sur ce sujet.

    Alors quelle alimentation adopter ?

    Beaucoup d’aliments peuvent être mis en cause dans les intolérances alimentaires comme le soja, le gluten, les laitages, les amandes, les œufs ou encore les bananes.

    Adoptez un régime sans ces aliments durant 3 mois afin de voir si les symptômes diminuent. Si ce n’est pas le cas, le régime pourra alors être stoppé. Ce régime alimentaire a eu des effets positifs sur certaines femmes avec une diminution quasi complète des douleurs et à l’échographie une régression de la maladie.

    Cette maladie peut nuire au bien être de celles qui en souffrent. Il est donc important de demander l’avis de votre médecin lorsque vous détectez des maux comme ceux mentionnés ultérieurement. Il vous sera demander de faire une échographie endo vaginale, effectuée par un radiologue spécialisé, permettant de cartographier précisément les lésions. Mais peu de radiologues sont suffisamment formés à dépister cette maladie.

    Contrez les petits maux de l’hiver avec l’huile essentielle de Ravintsara

    L’huile essentielle de ravintsara, un remède contre les virus de l’hiver

    L’huile essentielle de ravintsara
    L’Institut de Formation Internationale IFI vous fait découvrir l’huile essentielle de ravintsara qui vous aidera à passer l’hiver en toute tranquillité en vous aidant à lutter contre les épidémies hivernales.

    Cet arbre médicinal implanté à Madagascar peut mesurer jusqu’à 20 mètres de haut et à une longévité de milliers d’année. Extraite de ses feuilles, l’huile essentielle de ravintsara à un délicat parfum frais et camphré.

    Quels sont les bienfaits de cette huile essentielle?

    • Un allié contre les rhumes, maux de gorge et état grippal grippe

    Grâce à l’un de ses composants appelé, « cinéole » il est un puissant anti infectieux. Cette molécule lui confère une action anti bactérienne et anti inflammatoire qui réduit le risque de surinfection.

    En cas de rhume, vous pourrez associer l’huile essentielle (HE) de ravintsara, à l’HE d’eucalyptus radié pour ses propriétés décongestionnantes. On la respire pour déboucher et dégager le nez.
    1 goutte de chaque huile essentielle (HE) en inhalation, dans un bol d’eau tiède, 3 fois par jour pendant 3 jours.

    En cas d’utilisation en cas de sinusite, vous pouvez associer l’HE de ravintsara à l’HE de marjolaine à coquilles pour son action antiseptique respiratoire.

    Déposer 1 goutte de chaque sur un comprimé neutre, 3 fois par jour pendant 5 jours maximum. Ne pas dépasser cette dose car pris trop longtemps par voie orale le cinéole peut être un irritant pour l’estomac.

    En cas de maux de gorge, vous pourrez associer l’HE de ravinstara à l’HE de thym à thujanol antiseptique.

    Diluer 1 goutte de chaque dans 1 cuillère à café de miel qui sera cicatrisant et anti inflammatoire. 3 fois par jour pendant 10 jours.

    Pour un état grippal, elle pourra être utilisée en massage. On applique quelques gouttes sur le sternum, la plante des pieds, derrière l’oreille ou au niveau des poignets.
    2 fois par jour en prévention, en cas d’épidémie jusqu’à 5 fois par jour.

    • Pour agir contre la toux et les bronchites

    L’HE de ravintsara va faciliter l’évacuation des sécrétions en stimulant l’épithélium bronchique.
    Aussi, pour désencombrer les bronches, associez l’HE de ravintsara à l’HE de pin sylvestre, anti inflammatoire bronchique pour une application sur la peau.
    Mélanger 1 goutte de chaque HE à 10 gouttes d’une huile végétale (macadamia, jojoba…) et vous pourrez l’appliquer sur la peau, matin et soir sur le thorax et le dos pendant 5 jours. Ce mélange est déconseillé aux enfants de moins de 7 ans.

    En cas de bouton de fièvre : 1 goutte d’HE de ravintsara + 1 goutte d’HE de niaouli sur les picotements ou les vésicules.

    En guise de prévention, il faut savoir que l’HE de ravintsara est immuno stimulante, elle booste les défenses immunitaires.
    => Pour un effet stimulant puissant, vous pourrez associer 20 gouttes d’HE de ravintsara + 20 gouttes d’HE de niaouli + 20 gouttes d’HE d’eucalyptus radié + 20 gouttes d’HE de citron jaune. Puis, sur un comprimé neutre (sucre, cuillère de miel…), déposez 3 gouttes de cette préparation 1 fois par jour, 5 jours sur 7, durant la durée de l’épidémie.
    Contre indication pour les femmes enceintes ou allaitantes, en cas de cancer du sein et chez l’enfant de moins de 7 ans.
    =>Pour un effet énergisant, c’est-à-dire contre les petits coups de fatigue de la journée, prendre 1 à 2 gouttes en massage sur les poignets.

    Un rééquilibrage alimentaire pour une bonne santé

    Dis moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es

    Un rééquilibrage alimentaire pour une bonne santé

    Qu’est-ce que le rééquilibrage alimentaire?

    Un mode alimentaire sain qui s’applique sur la durée, en éliminant de nos assiettes les produits néfastes à notre santé. Apprendre à choisir les bons aliments pour se sentir mieux dans son corps. Le rééquilibrage alimentaire permet de se reconnecter avec notre assiette et les aliments que l’on va y mettre. On devient acteur de ce que l’on mange.

    A qui s’adresse t-il?

    Comme son nom l’indique, le rééquilibrage alimentaire s’adresse aux personnes n’ayant pas une alimentation équilibrée et qui souhaitent changer leurs mauvaises habitudes alimentaires.

    Il peut s’agir de personnes ayant accumulé des régimes et perdu le plaisir de manger. En effet, les diètes ne sont pas les meilleures solutions à la perte de poids car elles peuvent provoquer un effet yoyo (effet rebond).

    Il s’adresse également aux personnes ayant changé de rythme de vie, nouveau travail, une naissance etc…
    Manger sainement et équilibrer son assiette tout en se faisant plaisir.

    Les règles à suivre pour un bon rééquilibrage alimentaire

  • 1 – Limiter au maximum tous les produits transformés.
  • Ils sont néfastes à notre santé, car ils contiennent de nombreux colorants, conservateurs, sucre, sel, gras etc…

  • 2- Apprendre à s’organiser, car cuisiner soi-même demande un peu de temps.
  • 3- Apprendre à bien faire ses courses en choisissant des produits frais et de saison. Votre panier doit être un mixte de fruits et légumes.
  • 4-Manger en se faisant plaisir.
  • On évite les frustrations, vous pouvez garder le plaisir de manger en vous habituant à des aliments plus simples et bon pour votre santé.

  • 5- On évite les grignotages.
  • Pour vous y aider, vous pouvez boire un grand verre d’eau ou une tasse de thé. Si vous êtes habitués à prendre un goûter ne vous en privez pas mais favoriser un fruit, un yaourt ou un carré de chocolat noir à plus de 75% de cacao.

  • 6- Boire beaucoup.
  • Il est recommandé de boire 1.5l d’eau par jour. Oublier les sodas, ils sont trop sucrés.

  • 7-On ne fait pas une obsession des calories.
  • Ayez simplement conscience des aliments que vous mangez.

  • 8-Apprendre la patience.
  • La rééducation de son alimentation n’est pas une mince affaire. Il faut perdre les mauvaises habitudes et prendre les bonnes habitudes alimentaires. Notre corps doit s’adapter à ce nouveau mode de consommation qui lui apportera que des bienfaits.

  • 9- Bouger en intégrant dans votre vie du sport.
  • Il est impératif pour la santé morale et physique de faire de l’exercice.

  • 10-Apprendre à s’écouter.
  • On écoute son corps en faisant la différence entre faim et gourmandise. Ce qui ne vous empêche pas de craquer de temps en temps pour un bon gâteau. Poser votre fourchette quand vous n’avez plus faim; manger doucement, savourer vos aliments et prendre son temps sans oublier d’adapter les quantités de vos plats.

    Le rééquilibrage alimentaire n’est pas fait pour vous frustrer ni vous affamer mais il est là pour vous apprendre à mieux manger.

    Le Maca : une plante aux super pouvoirs

    Le Maca : une plante aux super pouvoirs

    Poudre de Maca
    Originaire d’Amérique latine et plus précisément du Pérou, le Maca est considéré comme un super aliment pour notre santé.

    Appelé également le « ginseng péruvien » ou encore le « viagra péruvien » pour ses supposés bienfaits aphrodisiaques.

    Connue depuis des millénaires par la civilisation Inca puis par les Péruviens, cette racine possède une composition nutritionnelle particulièrement intéressante.

    Qu’est-ce que le Maca?

    Il s’agit d’une racine ressemblant à un gros radis. Cultivée à plus de 3500 mètres d’altitude, cette racine pousse dans des conditions extrêmes avec des températures très élevées la journée et glaciales la nuit.

    De telles conditions de culture explique certainement pourquoi le maca a développé cette résistance exceptionnelle dont on en tire aujourd’hui les bienfaits grâce à la consommation de sa racine.

    Quels sont k$les bienfaits du Maca

  • 1-Source d’énergie
  • Le Maca, sous forme séchée présente des caractéristiques nutritionnelles proches des féculents comme le riz ou les pâtes.

    De part sa contenance en glucides, elle fournit à notre organisme une énergie durable. En effet, quand les Incas devaient acheminer des messages d’un point à un autre, travail épuisant, ils appréciaient cette racine pour son énergie durable.

  • 2-Source intéressante de protéines
  • Le Maca, sous la forme en poudre, est une source intéressante de protéines.
    De part sa contenance en protéines, elle enrichie vos préparations sucrées ou salées (smoothies, buddha bowl…).

  • 3-Faible teneur en graisses
  • Le Maca contient peu de graisses, ce qui en fait un super-allié en cas de régime et perte de poids.

  • 4-Présence de stérols
  • Le Maca contient des stérols végétaux, qui ont pour capacité de faire baisser le taux de cholestérol. Recommandée en cas de hypercholestérolémie.

  • 5-Riche en fibres végétales
  • Le Maca contient 7,1% de fibres, aliment intéressant en cas de constipation passagère.

  • 6-Riche en nutriments
  • Le Maca est réputé pour sa grande richesse en nutriments, ce qui va stimuler l’organisme, le tonifier, renforcer ses défenses immunitaires et lui redonner énergie et vitalité, ce qui lui vaut les vertus du « ginseng péruvien ».

  • 8-Ses effets aphrodisiaques
  • La racine de Maca également surnommée le « viagra péruvien » en raison des allégations aphrodisiaques et bienfaitrices pour la libido et la fertilité. Attention, car cette propriété n’a pu être confirmée.

  • 9-Ses propriétés anti-stress
  • Le Maca contient des acides aminés comme la glycine qui a un effet calmant, ainsi que de la lysine connu pour contribuer au bien-être.

  • 10-Soulagement des effets secondaires de la ménopause
  • Le Maca aiderait à diminuer les symptômes liés à la ménopause, comme les bouffées de chaleur grâce au calcium et potassium qu’elle contient et qui aident également à combattre l’anxiété. Des études sont actuellement menées pour confirmer cette propriété pouvant être intéressante pour les personnes souffrant de dépression.

    Comment la consommer?

    Le plus facile, c’est de la glisser dans vos recettes de pâtisserie. Elle sera parfait pour les recettes de gâteaux grâce à son goût de noix et de caramel.

    Où la trouver ?

    Vous en trouverez en pharmacie ou encore dans les magasins BIO spécialisés. Vous pourrez l’acheter sous forme séchée, en poudre, en gélules ou sous forme liquide (extraits).

    Nous vous déconseillons la poudre de maca originaire de Chine.

    Privilégiez autant que possible du Maca BIO, afin d’avoir la garantie d’une plante de qualité et ainsi pouvoir profiter pleinement de tous ses bienfaits.

    Enfin, évitez les compléments alimentaires contenant une liste interminable de différents ingrédients, ce qui pourrait entraver l’efficacité du Maca.

    Quelques Contre indications

    Le Maca est déconseillé sur de longues périodes (plus de 3 mois), en cas d’hypertension ou encore en cas de cancer hormono-dépendant. Il est important de toujours demander l’avis d’un professionnel de la santé en cas de pathologies particulières. Nous ne le rappellerons jamais assez, les plantes ont des vertus très puissantes.

    Un esprit sain dans un corps sain grâce à l’alimentation

    L’impact de notre alimentation sur notre santé et notre mental

    Impact de notre alimentation sur notre santé et notre mental

    Avoir de bonnes habitudes alimentaires et de vie est fondamentale pour notre santé mentale et physique. L’expression « nous sommes ce que nous mangeons » est bien connue. Dans la société actuelle, c’est ce que nous mangeons qui renvoie l’image que les autres ont de nous. Être bien dans sa peau et dans son corps passe directement par une alimentation saine et équilibrée.

    L’alimentation est son impact sur notre santé mentale

    Notre alimentation est composée de nutriments qui vont donner à notre corps l’énergie nécessaire au bon fonctionnement de notre cerveau. Il est donc essentiel d’avoir une bonne alimentation pour une bonne santé mentale.

    Les habitudes alimentaires agissent sur la qualité de la santé mentale et sur l’esprit. En mangeant équilibré notre prise de décision et réflexion devient plus facile. Protéines et acides aminés sont des composants essentiels au bon fonctionnement du cerveau. Ils favorisent le développement des neurotransmetteurs qui communiquent des signaux à notre système nerveux et à notre corps. En cas de quantité insuffisante, celui ci fonctionnera plus lentement et ne sera pas au top de ses capacités. Le cerveau étant composé à 61% de graisse, il sera essentiel de consommer des acides gras et anti oxydants pour son bon fonctionnement et pour une meilleure concentration .

    Une bonne alimentation pour une bonne connexion entre notre corps et notre esprit

    Une mauvaise alimentation peut conduire à des maladies comme le diabète, l’obésité, le cholestérol etc… et peut avoir aussi des impacts sur le cerveau. Un manque d’acides aminés trytophanes va impacter directement le cerveau en nous rendant plus vulnérable à la dépression. Manger trop gras détruit lentement la communication neuronale et va provoquer des maladies mentales. La malbouffe, composée principalement de sucres raffinés et très peu de vitamines et de nutriments essentiels va affecter les capacités cognitives comme la mémoire et l’apprentissage.

    Découvrez les aliments bons pour notre cerveau

    Prendre soin de son corps et de son esprit est une mission de tous les jours. Il est très important d’apporter à notre organisme les nutriments essentiels son bon fonctionnement. Pour cela, il faut limiter la consommation de junk food et prendre le temps de cuisiner de bons petits plats maison avec de bons aliments.

    • Les poissons gras

    Riches en oméga 3, les poissons gras comme le saumon, la truite, le thon, le maquereau ou les sardines. Ces derniers apportent les nutriments essentiels au cerveau. Les oméga 3 vont protéger les fibres nerveuses et les membranes des neurones, il s’agit de bon gras pour notre cerveau. Il est recommandé d’en consommer deux à quatre fois dans la semaine.

    • Les fruits riches en antioxydants

    Les mûres, framboises, baies de goji… sont riches en antioxydants. Ils vont, de manière préventif, empêcher la formation de molécules qui affecteraient nos capacités intellectuelles. Les crucifères comme le chou, brocoli, chou fleur etc… sont également riches en antioxydants.

    • Les viandes riches en fer

    Viande rouge et abats, sont riches en fer et le fer permet de véhiculer l’oxygène dans nos cellules et d’éviter ainsi la fatigue. Si vous êtes végétariens, vous pouvez remplacer viande rouge et abats par le soja, tofu, fèves ou les haricots.

    • Les légumineuses

    Riches en vitamines B9 et B1, les légumineuses telles que le maïs, lentilles, petits pois etc… sont des aliments parfaits pour la bonne santé de notre cerveau.

    • Le germe de blé

    Le germe de blé est riche en vitamine B1. Cette vitamine agit sur les neurotransmetteurs et ainsi sur le bon fonctionnement de notre cerveau.

    • La levure de bière

    La levure de bière est composée de vitamine B. En prenant une cuillère à soupe par jour, elle permet de s’assurer une bonne santé au quotidien.

    • Les céréales

    Riches en glucides et fibres, les céréales à grains entiers sont essentielles à notre cerveau, car celui ci utilise environs 120 grammes de glucides par jour.

    • Les féculents

    On favorise les féculents (pâtes, riz…) qui vont donner à notre corps l’énergie nécessaire tout au long de la journée contrairement aux sucres rapides.

    Un esprit sain dans un corps sain grâce à l’alimentation !

    Les bienfaits du brocolis

    Le brocolis: aliment phare du mois d’octobre

    Les bienfaits du brocolis

    Le brocolis est un légume de la famille des crucifères. Né en Italie dans la province de Calabre, il est composé de bioactifs et de vitamine C. Il offre de nombreux bienfaits pour notre santé.

    Le terme « brocoli » vient de l’italien brocco qui signifie « bras ou branche sur laquelle repose la tête » ou encore « pousses de chou ». Ils en existent de nombreuses variétés vertes, blanches et rouges.

    Les bienfaits du brocolis<:h3>

    La présence d’anti-oxydants jouent un rôle protecteur sur l’organisme.

    Des études ont démontré que la consommation régulière de légumes de la famille des crucifères (par exemple le brocoli, le chou-fleur, le chou, le chou de Bruxelles) apporterait une santé cardiovasculaire.

    En effet, une consommation quotidienne de crucifères serait associée à une plus faible concentration sanguine d’homocystéine, ce qui diminuerait les risques de maladies cardiovasculaires.

    Une consommation quotidienne de crucifères diminue la dégénérescence maculaire et de la cataracte.

    Une consommation de crucifères ralentirait le déclin cognitif. Il serait bon alors pour la mémoire d’en consommer régulièrement.

    Il préviendrait les crampes musculaires grâce à sa contenance en potassium.

    Il diminuerait le mauvais cholestérol et a contrario, il augmenterait le bon cholestérol.

    Riche en vitamines
    , il aide au renouvellement cellulaire de la peau et lutterait efficacement contre les rides. Grâce à sa teneur en vitamine C, il renforce notre système immunitaire et aide à lutter efficacement contre les maladies de l’hiver et le rhume.

    Le brocolis est également un allié minceur car très pauvre en colories et glucides.

    Il protégerait nos voies respiratoires grâce à son sulforaphane. Recommandé pour les personnes fumeurs et asthmatiques.
    Le brocoli en cuisine :

    Le brocolis fait parti des légumes à conserver encore durant le mois d’octobre, n’attendez plus donc pour l’ajouter à vos recettes automnales.

    Une rentrée au top grâce aux fruits à coque

    Découvrez les bienfaits des fruits à coque

    Les bienfaits des fruits à coque

    Les fruits à coque ont de nombreux bienfaits sur notre santé et contiennent des nutriments bénéfiques pour notre santé. Trop souvent considérés comme caloriques, nous les avons longtemps mis de côté. Heureusement, ils reviennent en force dans les plats culinaires et sont des en-cas de choix, alliant plaisir et bienfaits.

    Découvrez leurs propriétés

    Riches en fibres, nutriments, acides gras, protéines, vitamines B / E, minéraux et anti oxydants. En les consommant avec modération, ils optimisent les apports nutritionnels d’une alimentation équilibrée.

    Référence pour les végétariens

    De part leurs apports en protéines, ils sont des alliés pour les carencés en manque de protéines animales. Leurs atouts : leurs apports en fer et calcium.

    Des aliments anti-âge

    Anti oxydants, ils luttent contre les radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire et des pathologies associés.

    Alliés contre les maladies cardio vasculaires

    Contenant des acides gras mono et polyinsaturées, qualifiés de bon gras, ils sont bénéfiques pour la santé cardiovasculaire car ils vont contribuer à baisser les taux de triglycérides et le mauvais cholestérol sanguin. Pour cela, il est recommandé de consommer 30g d’oléagineux par jour.

    Alliés contre le diabète de type 2

    Grâce aux fibres qu’ils contiennent, ils vont aider à réguler la glycémie aux bonnes graisses, aux anti oxydants et aux composés anti inflammatoires.

    Alliés sains dans tous régimes alimentaires

    Riches en fibres, en protéines et en lipides ces aliments sont un excellent coupe faim car malgré leurs apports énergétiques et lipidiques élevés ils ne favorisent pas la prise de poids. Néanmoins, il faut les consommer en quantité raisonnable (30g, 5 à 7 fois par semaine). Ils ont un effet rassasiant mais n’entraînent pas de variation de la glycémie.

    Découvrez quels sont leurs bienfaits

  • La noix
  • Excellente pour votre cœur : riche en acides gras oméga 3, ils vont contribuer à diminuer la tension artérielle en cas d’hypertension mais aussi à abaisser le taux sanguin de triglycérides et à fluidifier le sang.
    La noix est également un très bon anti inflammatoire.

    Consommation: 5 à 10 cerneaux, en salade, dans les gâteaux, tartes…

  • La noisette
  • Très bonne durant la grossesse : riche en vitamine B9 pour le développement du fœtus, du potassium pour limiter la rétention d’eau, du fer et du calcium pour les besoins accrus de la grossesse.

    Consommation: associer à des laitages, salades, gâteaux…

  • L’amande
  • Un allié « veggie » : riche en protéines, calcium et fer, elle est un excellent en-cas pour compléter les apports quand on consomme peu de produits animaux.

    Consommation :
    Salée, effilée pour vos viandes et poissons.
    Sucrée, en farine pour vos gâteaux, en collation.

  • La noix de cajou
  • Equilibrée : riche en gras mono insaturés, oméga 6, protéines, glucides, minéraux et vitamines variées.

    Consommation:
    Salée, dans vos salades, tajines, plats sautés.
    Sucrée, dans vos mueslis.

  • La noix de macadamia
  • Pour vous booster : riche en lipides, fer, magnésium, vitamine B. Elle permet de faire le plein d’énergie. Très calorique, elle est idéale en cas de fatigue ou d’anémie.

    Consommation:
    Salée à l’heure de l’apéritif
    Sucrée à l’heure du goûter.

  • La noix de coco
  • Idéale pour votre transit : riche en fibres et en acides gras saturés.

    Consommation : de part sa haute teneur en lipides, il faut faire attention à sa consommation mais elle n’en reste pas moins intéressante.

    Salée dans les recettes exotiques
    Sucrée, elle se marie très bien avec le chocolat et les gâteaux.

  • La noix du Brésil
  • Pour les sportifs : Riche en magnésium, protéines, fer et calcium, elle va favoriser la contraction musculaire et la réparation des fibres musculaires.

    Consommation: en collation, dans vos plats ou vos gâteaux.

  • La noix de Pécan
  • Effet protecteur : riche en antioxydants, vitamine E, zinc, sélénium, elle va contribuer à prévenir le vieillissement cellulaire et les pathologies associées.

    Consommation:
    Salée avec des pâtes, du riz, des légumes.
    Sucrée dans vos gâteaux, tartes, biscuits, elle remplacera aussi la farine dans vos gâteaux.

  • La pistache
  • Riche en fibres, protéines, lipides et magnésium, elle possède un pouvoir rassasiant.

    Consommation :
    Salée, en apéritif, pour vos viandes, poissons ou légumes.
    Sucrée dans les pâtisseries.

    Quelles précautions à prendre ?

  • Attention aux allergies
  • En cause certaines protéines qui peuvent provoquer des manifestations telles qu’un gonflement de la gorge et des lèvres, des difficultés respiratoires. Dans ces cas la, ils devront être retirés de l’alimentation.

  • Syndrome du côlon irritable
  • La noix, la pistache et la noix de macadamia peuvent être irritants pour le côlon. On privilégiera donc les amandes sans la peau ou broyées.

    Comment conserver les fruits à coque

    Frais : à conserver dans le bac du frigo pas plus de 48h. Séchés : à l’abri de la lumière et de la chaleur afin d’éviter qu’ils ne rancissent, ils se conservent des mois sans problème.