Coup de cœur pour le kiwi

Le kiwi, ce fruit qui nous veut du bien

Originaire de la Chine, le kiwi y est cultivé depuis plus de 2000 ans. Derrière ce petit goût acidulé se cache une bombe d’énergie en vitamine C avec de nombreux bienfaits sur notre santé.

Apparu en France depuis le XIXème siècle, il y est produit de novembre à mai et pour le reste de l’année il est, en majorité, importé de Nouvelle Zélande. La France en produit 75 000 tonnes par an.

Ce fruit est connu et réputé pour sa chair verte et ferme. Le kiwi, pousse sur une plante grimpante et pour avoir des fruits, il faut un plan mâle et un plan femelle qui s’entremêleront.

Sa contenance en vitamine C est plus élevée que dans celle d’une orange. Les graines noires regorgent de vitamine E, il est riche en provitamines A, des vitamines B, riche en minéraux, potassium, magnésium et en oligo-éléments.

Le Kiwi apporte de nombreux bienfaits à notre organisme

Voici les bienfaits du kiwi sur notre santé : Favorise le transit grâce à sa teneur en fibre.

  • Favorise le transit grâce à sa teneur en fibre.
  • Antioxydant, grâce aux polyphénols qu’il contient, il améliore les capacités immunitaires de notre organisme.
  • Protection contre les maladies cardiovasculaires (en consommer trois par jour)
  • Il favorise la digestion grâce à une enzyme appelée l’actinidine. Le kiwi soulage la digestion lourde (après un gros repas) l’inconfort du ventre trop plein et tendu. Il accélère la vidange gastrite.
  • Allié 100% naturel contre la constipation, il est recommandé d’en manger 2 à 3 par jour.
  • Riche en vitamine C, le kiwi contient 90 mg de vitamine C, soit quasiment 100% des apports nutritionnels recommandés. Cette vitamine est importante car elle aide à lutter contre les infections. Elle booste l’organisme en énergie et aide à lutter contre la fatigue et le vieillissement.
  • Désaltérant, rassasiant sans être trop calorique, il est recommandé aux sportifs et aux personnes surveillant leurs poids.

On adopte ce petit trésor de la nature à 100%




Identifiez les émotions dans nos assiettes

Apprendre à identifier ses émotions pour retrouver une alimentation saine.


L’école naturopathie vous expose 10 étapes à suivre :

  • 1- Fini les restrictions : on oublie les régimes restrictifs et on ne s’interdit aucun aliment pour ne pas être frustré. La frustration conduit forcément à des dérapages. Une restriction calorique va conduire le corps à stocker davantage en prévision d’une prochaine. « famine ». Concrètement, si on se prive de manger un aliment qui nous fait envie, exemple avec un gâteau… on en fait une obsession et on finit par craquer. Le problème lorsque l’on va craquer c’est la quantité. Au lieu de manger un gâteau, la frustration accumulée nous conduira à manger le paquet. Ce qu’il faut retenir : on peut manger de tout mais en quantité raisonnable.
  • 2- Autorisez-vous des petits plaisirs gourmands : Une envie de gras et/ou de sucre, on fait le point sur ses sensations et émotions. La bonne question à se poser pour identifier l’envie de sucre est : « est-ce une vraie faim ou une émotion que l’on cherche à combler ! »
  • 3- Ne comptez pas les calories : Sur le long terme, les restrictions n’apportent rien de bon. Il faut apprendre à s’écouter, on mange quand on a faim et on pose la fourchette quand on est rassasié. Petite astuce pour vous y aider : tenir un journal alimentaire ou vous écrirez ce que vous mangez en identifiant les sensations de faim (ventre vide comment vous vous sentez, ventre trop plein « inconfort »…) Cela vous aidera à identifier les quantités qui vous rassasient et également voir si c’était une vraie faim ou une émotion que vous cherchiez à apaiser.
  • 4- Faites la paix avec votre corps : mettez la balance dans un coin, inutile de se peser tous les jours. Pourquoi ? si vous n’êtes pas satisfaite de votre poids cela conduira, comme vu précédemment, à des restrictions alimentaires qui conduiront à des craquages. Notre conseil : pesez-vous une fois par mois pour faire le point sur votre poids. Attention aussi à la période à laquelle vous vous pesez, les femmes ont une variante de poids pendant la période de nos règles.
  • 5- On compose des assiettes équilibrées et saines : – les légumes (chou, carotte…) doivent être présents dans votre assiette.
    les féculents, (pâtes, riz, pomme de terre, lentilles…)
    les protéines (viande, tofu, poisson, œuf…)
    -et pour finir un fruit
    Et de temps en temps on pense à se faire plaisir avec une douceur.
  • 6-Prenez le temps de manger : apprendre à manger doucement et à apprécier le goût de chaque aliment. Pour cela, on se prévoit une pause déjeuner où l’on se recentre sur notre assiette. Appréciez les odeurs, la texture, le goût et la vue appétissante de votre assiette.
  • 7-Comment identifier ses émotions? Tenir un journal alimentaire vous y aidera comme vu dans l’étape n°3. A chaque envie de manger on y note ses émotions, ce qui nous permettra de prendre conscience et d’identifier la problématique.
    Identifiez, et trouver une parade à cette envie de grignotage :
    Voici alors quelques exemples :
    L’ennuie : si on mange par ennuie, passez un coup de téléphone, allez-vous balader…
    -La colère : on en parle à des amis, sa famille, ses proches, on fait du sport, afin d’évacuer cette émotion.
    L’anxiété : détendez-vous en faisant des exercices de respiration, un bain chaud, un livre…
  • 8-Vous pouvez prévoir une collation mais pas n’importe laquelle. On prévoit des collations riches en fibres et en protéines qui ont un effet rassasiant. (yaourt, figues séchées, pomme avec quelques amandes, une tartine de pain complet avec du fromage frais ou un carré de chocolat noir avec minimum 70% de cacao. )
  • 9-Mangez suffisamment de féculents complets (du quinoa, sarrasin, pâtes complètes… ) L’avantage des féculents c’est qu’ils rassasient sur une longue durée et ils augmentent le taux de sérotonine qui est un neuro transmetteur qui permet de réguler l’humeur et l’appétit.
  • 10-Evitez les aliments trop sucrés qui sont de véritables déclencheurs des compulsions alimentaires. Exemple avec les biscuits, viennoiseries, chips… Pour nous y aider on vide les placards de ces aliments.

5 supers aliments bons pour votre santé

Découvrez le top 5 des aliments aux supers pouvoirs

Graines, épices, baies, fruits ou légumes, vous les trouverez sous toutes leurs formes. Riches en nutriments, oligo éléments ou minéraux, ces supers aliments sont des petits trésors pour notre santé.

L’école de naturopathie vous fait découvrir cette semaine 5 supers aliments, anti oxydants, anti inflammatoires et riches en vitamines.

Qui sont ils ? Et quels sont leurs pouvoirs sur notre santé ?

  • Le curcuma : En Inde, dans la région de Kerala, on le trouve très concentré en curcumine. Reconnu pour ses effets anti inflammatoires, il soulage les douleurs articulaires, tendinites mais ce n’est pas tout… Il contribuera à votre bonne humeur grâce une hormone appelée sérotonine. Un gramme chaque matin améliorait la mémoire pour les personnes présentant des risques de déficience cognitive. On peut le consommer sous forme de poudre dans nos petits plats ou sous forme de gélule pour un effet plus concentré.
  • Le citron : le citron est riche en vitamine C. Il aide notre corps en agissant sur plusieurs organes: l’estomac : l’acide citrique qu’il contient aide à mieux déstocker les graisses et les protéines; le foie : un verre d’eau le matin à jeun éliminera les toxines et ainsi évitera la fatigue. En sécrétant la bile, il aidera l’organisme à mieux digérer les aliments.
  • Le gingembre : frais ou râpé sur les plats ou en infusion. Il est idéal pour booster l’effet détox et renforcer les défenses immunitaires de notre organisme. Allié anti spasmodique, anti inflammatoire et anti nauséeux, il est recommandé pour les femmes enceintes dans les premiers mois et pour le mal des transports.
  • La grenade : à manger fraîche de préférence plutôt qu’en jus pour profiter au maximum de ce fruit riche en anti oxydant et en fibres. La grenade est reconnue pour ses vertus : anti inflammatoire, anti oxydantes, anti cancer, anti vieillissement et elle serait capable de nous protéger des troubles neurologiques comme la maladie d’Alzheimer.
  • Les algues : on trouve les algues sous forme de poudre ou paillettes. A chaque algue son bienfait : => la spiruline, recommandée pour les sportifs, elle leur apportera les protéines nécessaires. => la klamath pour un effet antistress. => la chlorella permettra d’éliminer les métaux lourds. => Dulse, wakamé, nori, laitue de mer sont riches en fibres et minéraux, comme l’iode.

Nous vous avons donné quelques pistes pour maintenir votre santé. Vous n’avez plus qu’à ajouter ces 5 supers aliments à la prochaine liste de courses.

L’huile de coco : un trésor de la nature

Les bienfaits de l’huile de coco

Découvrez les vertus de l’huile de coco !

L’huile de coco, véritable trésor de la nature. Elle s’utilise pour la cuisine mais aussi les soins du corps, les cheveux et de la peau. Son odeur nous rappelle le sable chaud et les vacances. Sa texture, son exotisme et ses bienfaits en font un produit idéal.
Eau de coco, lait de coco ou encore son huile de coco sont des produits qui ont le vent en poupe.

Très appréciée pour son côté naturel et exotique, on l’associe aux vacances, à la détente et au bien-être.

L’huile de coco est à utiliser avec précaution et parcimonie pour certains usages.

L’huile de coco en cuisine

Huile de coco est une huile végétale. On peut donc la consommer dans nos plats froid pour les assaisonner mais aussi pour la cuisson de certains aliments. L’huile de coco à l’avantage de supporter les hautes températures contrairement aux autres huiles.
Néanmoins, il faut faire attention à sa consommation. L’huile de coco est riche en acides gras saturés, elle doit être utilisée avec parcimonie et encore plus pour les personnes qui souffrent de cholestérol, maladies cardio-vasculaires ou chez les sujets à risque.

L’huile de coco en soin

L’huile de coco pour des soins capillaires. C’est un produit miracle pour vos cheveux. Vous avez des cheveux secs, cassants, manquant d’élasticité et de gainage, elle sera votre meilleure alliée. Elle nourrit et répare votre cheveu. A éviter sur les cheveux gras.

L’ Huile de coco pour la peau. Elle dispose de multiples usages et bienfaits sur la peau. Très comédogène, il n’est pas recommandé de la mettre sur le visage. Elle peut être utilisée pour se démaquiller : sa texture grasse élimine les traces les plus tenaces, sans abîmer la peau.
Idéale également pour le corps : son odeur, sa douceur et sa texture grasse sont idéales pour hydrater et calmer les peaux sujettes aux rougeurs. Très utilisée en savonnerie, elle est appréciée pour son côté moussant et sa capacité à se solidifier au-dessus de 25°C.
Elle est parfaite pour hydrater vos lèvres et pour être utilisée en huile de massage.

L’école de naturopathie ne peut que vous inviter à teste sans plus attendre les bienfaits de la coco !

Bien manger, c’est la clé pour une bonne santé

Notre santé dépend d’une alimentation saine et équilibrée

Trouvez votre santé dans l'assiette


Hippocrate disait « l’alimentation peut être considérée comme notre première médecine ».

Sur une vie entière nous mangeons 60 tonnes de nourriture. Aussi, vu la grande quantité d’aliments que nous ingérons, nous ne pouvons pas nier le fait que l’alimentation puisse avoir un impact sur notre santé.

Nous ne sommes pas tous égaux dans notre relation avec la nourriture. Malgré que nous entendons un discours prônant pour une alimentation saine et équilibrée, nous comptons encore trop de mauvais gestes alimentaires. Il y a 2 erreurs qui mènent à mal se nourrir :

  • 1 : l’excès, qui est dû à l’abondance de nourriture et à la sédentarité.
  • 2 : la monotonie alimentaire, liée à la culture, l’éducation et la pauvreté.

Stop aux mauvaises habitudes alimentaires

Les habitudes alimentaires viennent de notre enfance. Les bonnes habitudes alimentaires sont dues à la curiosité de découvrir les goûts. On peut transmettre de mauvaises habitudes alimentaires à notre enfant en ne lui faisant pas découvrir de multiples saveurs et le plaisir de toujours goûter avant de dire « je n’aime pas ». Mais rassurez-vous, vous pouvez réapprendre les bonnes habitudes alimentaires à l’âge adulte.

Je mange de tout mais comment ?

Nous ne savons pas tous quelle proportion nous devons mettre dans notre assiette pour les aliments d’origine végétale et ceux d’origine animale. L’homme est omnivore, nous devons donc manger de tout, des produits d’origine végétale et des produits d’origine animale qui sont sources de protéines.

Le programme national de nutrition santé nous recommande 5 fruits et légumes par jour. Cela parait compliqué et c’est pour cela que l’on plutôt vous parler en portions. 5 portions de fruits et légumes par jour, soit environs 80 à 100 grammes, un objectif plus simple à atteindre.

Exit les produits industriels

La plupart des produits industriels contiennent des additifs, ils sont aussi trop sucrés, trop salés et saturés en graisses. Pour ces raisons, ils sont à bannir de notre alimentation.

Privilégiez les aliments moins riches en sucres, comme les légumes secs et les fruits de saison. La notion de saison est importante sur le plan nutritionnel et environnemental.

Cuisinez vous-même vos plats vous donnera plus envie de connaître les aliments, leurs bienfaits, leurs goûts et vous réconciliera avec la nourriture.

Alors prenez votre santé en main et adoptez de bonnes habitudes alimentaires.

La santé dans mon assiette

Hippocrate disait « l’alimentation peut être considérée comme notre première médecine ». Hippocrate disait juste; en effet tel un visionnaire, ce dernier montrait l’importance de l’alimentation sur notre santé. L’école de naturopathie vous rappelle les conseils à suivre pour avoir une santé de fer.

Une cure détox pour l’arrivée du printemps

Découvrez les bienfaits de la détox au printemps

Une détox pour le printemps

Pour l’arrivée du printemps, une détoxication du corps est conseillée. Une cure détox rebooste l’organisme avec l’élimination des déchets et vous retrouvez toute votre vitalité.

A quoi sert une détox?

Aujourd’hui, l’alimentation peut conduire à une saturation de nos organes, ce qui va entraîner une fatigue de certains organes comme les reins, le foie, les intestins, la peau…. Cela peut se traduire par une prise de poids, de la fatigue, des infections chroniques, de l’acné, des problèmes digestifs et des maux de tête.
En principe, le corps doit se détoxifier seul et de manière naturelle, cependant en raison d’une mauvaise alimentation, il a parfois des difficultés.

La cure détox va permettre de mettre ses organes au repos le temps d’une ou plusieurs journées. Votre organisme retrouvera sa vitalité et vous verrez une disparition des symptômes peu à peu.

Quel est le bon moment pour faire une cure détox ?

La détox est recommandée à l’arrivée du printemps, à l’automne et à l’hiver. Elle est conseillée après des excès si vous vous sentez fatigué, ballonné, nauséeux. Cela va permettre de relancer tout le système immunitaire, digestif, urinaire, circulatoire et favoriser à nouveau le sommeil.

L’école naturopathie vous parle de 3 cures et leurs fonctionnements.

  • 1-Pour les débutants

On adopte des repas légers en privilégiant les fruits (avocat, kiwi, banane, mangue, citron…) et les légumes ( choux, poireau, carotte, asperge, betterave…)
On favorise un mode de cuisson à la vapeur afin de conserver un maximum de nutriments.

Le temps de la cure, on élimine de nos assiettes le blé moderne qui contient du gluten, peu digeste à notre organisme, ainsi que les protéines animales : poisson, viande et produits laitiers. Nous vous conseillons plutôt du riz semi complet, du sarrasin et du quinoa.

Une cure détox ne doit pas dépasser une semaine.

  • 2-Pour les aguerris

On conseille une mono diète.
Le principe d’une mono diète est de choisir un aliment santé que l’on va consommer tout au long de sa cure. Je précise que les gâteaux et le chocolat ne marchent pas;)  ! Privilégiez un aliment que vous aimez et que vous pouvez cuisiner sous différentes formes afin d’éviter la lassitude de cet aliment.

La banane peut se consommer crue, cuite, en compote, au four. La pomme à l’avantage d’aider à éliminer les métaux lourds et elle est disponible toute l’année. Le raisin, mais ce dernier ne sera disponible que pour la cure d’automne.

Petit conseil : 2/3 jours avant sa cure mono diète, on diminue les quantités de notre assiette et on adopte une alimentation saine et légère pour éviter des potentiels effets secondaires comme boutons, maux de tête, nausées, fatigue etc… Lorsque vous faites votre cure, il est important de bien s’hydrater. Le thé, la tisane, et l’eau peuvent être consommés à volonté.

Une mono diète se fait sur 3 jours à une semaine.

  • 3-Pour les plus expérimentés

On peut faire la cure du jus.
Plus facile que la mono diète, la cure de jus permet de varier au niveau du goût et de nourrir l’organisme et le mental.. Cette cure consiste à ne consommer que des jus de légumes et de fruits, à volonté, pendant plusieurs jours. Il est possible d’acheter ces jus bio dans le commerce, mais faits maison ils seront encore plus source de vitalité.

Petit conseil : évitez les aliments dits « encrassant » plusieurs jours avant la cure et après, pour ne pas avoir l’effet des manifestations de toxines qui vont évacuer et pouvant provoquer une petite éruption cutanée.

Une cure de jus se fait de un jour à une semaine.

Alors à votre détox pour accueillir le printemps en pleine forme !

Manger Bio, c’est bon pour la santé !

Découvrez les avantages à manger BIO

Manger BIO

Manger BIO pour préserver son capital santé et pour le respect de notre belle planète.

En mangeant BIO, nous limitons la quantité de pesticides dans notre corps. Les pesticides sont néfastes à notre santé; en consommer chaque jour pourrait avoir de graves conséquences sur notre organisme telles que l’apparition d’ anomalies sur le fœtus chez la femme enceinte, des troubles de la fertilité, des maladies neurodégénératives…

Dans la filière du BIO, les animaux sont traités avec respect et les traitements médicamenteux sont réduits.

Quels aliments BIO sont à privilégier ?

  • Les fruits et les légumes

Les plus exposés aux pesticides dans l’agriculture conventionnelle sont les fruits suivants : abricot, cerise, citron, clémentine, fraise, nectarine, orange, pamplemousse, poire, pomme, raisin & les légumes suivants : concombre, céleri branche et rave, carotte, endive, courgette, petits pois, poireaux, poivron, pommes de terre ou encore tomate.

On n’hésite pas dans ce cas à opter pour du BIO pour les fruits et légumes énumérés ci-dessus.

  • Les produits céréaliers complets

Les plus exposés aux pesticides sont les suivants : blé, riz, sarrasin, seigle, avoine
On opte donc pour des céréales BIO et de préférence pour des céréales complètes.

  • Les légumes secs

Extrêmement exposés aux pesticides. En effet, en 2016, un rapport rendu par l’autorité européenne de sécurité des aliments, a montré la multiplicité de pesticides dans ses produits. Pas moins de 321 résidus de pesticides différents ont été identifiés.

Aucune hésitation à avoir concernant les légumes secs, il faut prendre du BIO. Choisissez des lentilles BIO, des pois cassés BIO et autres haricots secs BIO.

  • Boissons

Il est important de faire attention au thé et autres infusions. Les herbes et plantes qu’elles contiennent subissent de nombreux traitements. La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a contrôlé et découvert des pesticides a plus de 57%. Alors, prenez le réflexe de les acheter BIO.

Le marché international du BIO

Il est important de rappeler que la réglementation du BIO est différente suivant les pays. Le cahier des charges est le même dans l’Union Européenne mais pas dans le reste du monde. Pour ce qui est de notre côté, on opte donc pour le BIO français, ou, à défaut, pour celui de l’union Européenne.

L’Ayurveda et son approche holistique de la vie

Découvrez les principes de l’ayurvéda

Massage shirodhara fait sur une jeune femme

L’ayurvéda est considéré comme une médecine non conventionnelle au même titre que la médecine chinoise. Ces deux médecines considèrent que le corps et l’esprit sont liés et envisage l’être dans sa globalité.

Le stress, la mauvaise hygiène de vie et de nombreux facteurs peuvent provoquer un dysfonctionnement de notre organisme en perturbant le flux énergétique et déclenchant certains maux. L’ayurvéda va alors permettre de libérer ce flux d’énergie jusqu’à redonner l’équilibre au corps.

L’ Ayurvéda et ses principes

L’ayurvéda est une approche holistique de la santé.
Cette médecine part du principe que chaque individu est unique et réagit différemment face aux maladies. L’approche holistique va donc aborder l’individu dans sa globalité.

Le terme holistique vient du grec « holos » qui signifie « le tout, l’ensemble » et « therapein » qui se traduit par soigner. Le thérapeute holistique prend en charge la globalité de l’individu, il a pour objectif de soulager « le tout ».

Les cinq éléments essentiels en ayurvéda

La terre, l’eau, le feu, l’air et l’espace qui forment trois structures « les doshas ».

  • Le premier : L’air et l’espace déterminent le métabolisme dans de l’individu.
  • Le deuxième « doshas » : L’eau et la terre : représentent la force physique.
  • Le troisième : Le feu : représente le système digestif.

Chaque « doschas » est rattaché à un organe qui lui-même est rattaché à d’autres organes qui correspondent à des caractéristiques émotionnelles. Le corps et l’esprit étant liés, l’ayurvéda prend en charge le côté mental, psychique et physique. Sachant que le psychique est une force qui peut aussi agir sur le corps et inversement.

Les bienfaits de l’ayurvéda

Chaque personne est unique, l’approche ayurvédique repose donc sur le profil propre de chaque personne. Qu’il soit malade ou non, le praticien va se pencher sur le profil du patient, profil déterminé par les doshas.

De ces doshas, vont découler une personnalité, une typologie, des caractéristiques physiques, des faiblesses, des forces, des traits de caractère.

Le praticien va aider notre corps à rester ou à retrouver un bon équilibre en travaillant sur nos doshas. Un mauvais équilibre, pourrait, selon les principes ayurvédiques aboutir à une maladie.
Le praticien va chercher à agir sur le mode de vie et l’alimentation qui sont les principales causes de déséquilibres.

L’approche thérapeutique de l’ayurvédique repose sur les plantes médicinales mais aussi les épices et certains aliments.

L’école de naturopathie de Sophia-Antipolis vous propose de découvrir cette discipline dans sa formation à l’initiation en ayurvéda. Contactez-nous dès maintenant en cliquant ici pour avoir la documentation complète sur notre formation.

Découvrez les bienfaits du massage ayurvédique

Le massage ayurvédique et ses bienfaits

Les bienfaits du massage ayurvédique

En Inde , les plus jeunes sont encouragés à masser les membres de leur famille tant cette discipline peut apporter des bienfaits à ceux qui la reçoivent.

Le massage ayurvédique apparaît en thérapie corporelle dans tous les traités médicaux mais aussi en tant que pratique d’hygiène de vie au quotidien.

Les bienfaits du massage ayurvédique

Au-delà de ses vertus relaxantes, ce massage vous offre d’autres bénéfices:

  • Il donne une jolie peau en la tonifiant et en la nourrissant. Il relaxe également les tissus musculaires.
  • Il améliore la circulation sanguine et lymphatique en augmentant la chaleur de votre corps.
  • Il augmente le flux d’oxygène dans les tissus
  • L aide à l’élimination des déchets de votre corps
  • Il renforce les défenses immunitaires
  • Il vous donne une sensation de légèreté et d’énergie à votre corps
  • Il assouplit vos articulations et donc votre posture
  • Il augmente la vitalité sexuelle et votre force
  • Il augmente l’énergie de votre corps, la concentration et la mémoire

Comment se déroule une séance avec un masseur en ayurveda ?

Le masseur commencera par vous poser quelques questions au début de la séance afin de faire un bilan de votre état physique et émotionnel. Il veut ainsi prendre en compte de quels pourraient être vos besoins.

Le praticien en ayurvédique est un professionnel dans le domaine du bien-être favorisant  l’équilibre psycho-physique de l’individu envisagé dans sa globalité.

Les compétences acquises permettront au praticien de reconnaitre les problématiques, de les analyser et d’y remédier de façon appropriée.

Formez-vous à cette discipline

L’école IFI vous propose de vous former en ayurveda. Cette discipline s’adresse à toutes les personnes qui souhaiteraient se spécialiser dans l’approche de l’équilibre psycho-physique d’une personne.

Le praticien en ayurvédique peut exercer son activité en tant que profession libérale et peut également rejoindre les équipes professionnelles dans les centres de bien-être, les Spas des hôtels…

Quels sont les codes pour comprendre votre chat ?

Savez-vous ce que votre chat vous dit par ces gestes ?

Les codes pour comprendre son chat

Il est important mais pas toujours facile de décoder le comportement de son chat. Comme chez l’être humain, son comportement peut se révéler déroutant. L’école de naturopathie va tenter de vous aider à mieux comprendre votre chère petite boule de poil. Ainsi, nous allons vous aider à décrypter quelques états émotionnels que votre chat pourrait vouloir vous faire comprendre.

Mon chat fait il la tête ?

Le chat aime la routine et ses habitudes sont précieuses; elles font son équilibre. Le chat aime la régularité. Plus sa journée est organisée, plus il est content.

Pour la plupart, leur routine est d’être seul en journée et de vous voir rentrer à la maison le soir. Par contre, si vous le laissez quelques jours, quand vous allez revenir, il lui faudra un petit temps d’adaptation pour vous inclure à nouveau dans son quotidien. Faites preuve de patience et votre animal reviendra vers vous pour ses câlins.

Si votre chat supporte mal votre départ, il y a des petites astuces pour l’aider à voir les choses du côté positif :

  • A votre départ, mettez-lui des petites friandises dans la maison.
  • A votre arrivée, vous pouvez organiser une petite séquence de jeu avec lui.

Mon chat peut-il s’ennuyer ?

Si votre chat est excité quand vous rentrez, cela ne veut pas dire qu’il s’ennuie la journée mais seulement qu’il est content de vous voir. Votre retour est pour lui signification de nourriture, câlins, jeux etc…

Toutefois, si vous trouvez que son environnement manque d’activité vous pouvez mettre en place des jeux, avec par exemple un distributeur de croquettes, des friandises cachées dans la maison ou encore des jeux interactifs.

Ces activités ont pour but de l’occuper la journée, afin qu’il ne soit pas que dans l’attente de votre rentrée à la maison.

Pourquoi mon chat fait il ses griffes sur le canapé ?

Le chat a besoin de faire ses griffes pour plusieurs raisons, pour les user bien sur mais aussi pour marquer son territoire. En effet, ses griffes déposent des phéromones qui vont servir à marquer son territoire pour ses congénères mais aussi pour lui.

La solution : mettre à côté du canapé un grand arbre à chat ou un petit grattoir d’angle qui s’installe aux angles du canapé.

Comment éviter qu’il se devienne le bagarreur du quartier

Le chat défend son territoire par défaut. Pour réduire les bagarres avec ses congénères, voici nos conseils :

  • Le stériliser peut réduire les bagarres
  • Gérer son environnement. En effet, si votre chat se bagarre plus le matin, on ne le laisse plus sortir à cette heure-là, on le laisse sortir l’après-midi. On change ses habitudes.
  • Veuillez à ce que dans son entourage les autres chats soient stérilisés.

Si les bagarres devaient alors continuer, il faudra penser à laisser votre animal à l’intérieur. A ce moment-là, vous lui aménagez son environnement intérieur (arbre à chat, jouets etc…) pour compenser qu’il n’aille plus dehors. Il est important de rappeler que les bagarre entre chats engendrent bien souvent des maux aux conséquences parfois graves.

Comment éviter que notre chat ramène ses trophées à la maison

Le chat a besoin de chasser, c’est un besoin génétique. Il a un instinct de chasseur. Il ne faut pas lui en priver. S’il est en intérieur, pensez à lui organiser des activités dans ce sens comme les jouets, la nourriture cachée etc…

Pourquoi le chat à tendance à gratter à côté de sa gamelle?

Le chat a pour réflexe d’enterrer sa nourriture et ses excréments pour éviter d’attirer les prédateurs. Même un chat d’appartement garde ce réflexe.

Quelle mouche le pique ?

Le chat a besoin de s’exprimer de temps en temps, encore plus un chat d’appartement qui emmagasine de l’énergie tout au long de sa journée.
C’est naturel, il faut laisser le chat s’amuser et n’hésitez pas à jouer avec lui, avec par exemple un plumeau, pour renforcer votre complicité.

Comment savoir si votre chat est heureux?

Toujours s’assurer que ces besoins vitaux soient satisfaits : boire à sa soif, manger à sa faim, faire de l’activité et avoir une activité de prédation. Le chat à un besoin de sexualité qui peut être « résolu » avec la stérilisation.

Il peut alors passer par :

Une communication tactile : il communique avec des frottements, dormir près des membres de la famille, lécher délicatement etc…

– Une communication vocale : petits miaulements courts et aigus pour attirer l’attention, ronronnements qui a un effet apaisant et curatif chez le chat.

Une communication visuelle : les oreilles qui se dressent, le poil hissé…

Bien souvent, le propriétaire d’un chat sent quand celui-ci est heureux. On peut parfois parler d’instinct d’un maitre au sujet de son animal.