Booster votre système immunitaire naturellement

Qu’est-ce que le système immunitaire et à quoi sert-il ? 

En biologie, l’immunité fait référence à la capacité qu’a le corps à se défendre contre des substances le menaçant.

A ce jour, nous comptons 3 différents types d’attaque: les microbes (virus, bactéries, champignons, parasites), les cellules cancéreuses ou un corps étranger (une écharde, aussi bien qu’un organe greffé).

Le système immunitaire lutte contre les infections courantes, comme le rhume, la grippe mais aussi le cancer. Sans système immunitaire, une simple éraflure nous serait fatale car elle exposerait nos tissus aux moindres microbes qui se trouveraient dans notre environnement.

La bonne santé de notre système immunitaire dépend essentiellement de nos habitudes de vie et en particulier notre alimentation, le sommeil, l’activité physique, le stress . Le milieu de vie a une influence également sur la qualité de notre système immunitaire

La bonne santé de celui-ci est aussi liée à notre terrain, c’est-à-dire, nos carences, nos toxines présentes dans notre organisme… Tous ces éléments vont déterminer notre résistance face à la maladie. 

Quelles sont les solutions naturelles pour renforcer le système immunitaire ?  

  • Manger équilibré afin d’apporter à notre organisme toutes les vitamines pour être en bonne santé
  • Privilégier les légumes et fruits de saison BIO. 
  • Privilégier les graisses non saturées contenant de bons acides gras comme l’huile vierge 1ere pression à froid (lin, noix, colza), les petits poissons (sardines, anchois, maquereaux)
  • Les aliments fibreux comme les légumineuses, légumes, fruits. 
  • Consommer BIO pour éviter l’apport en pesticides et perturbateurs endocriniens
  • Le sommeil est la clé de votre santé : il permet à l’organisme de se nettoyer, de produire des hormones, des enzymes… Il est donc indispensable de dormir pour permettre à notre organisme de se régénérer. 
  • Pratiquez une activité physique maintiendra votre corps en bonne santé. Le sport oxygène aussi bien le corps et l’esprit. Oxygéné, le corps relâche les tensions musculaires et stimule le système immunitaire. 
  • Réduisez les aliments riches en sucre et les aliments industriels qui ne contiennent plus beaucoup de vitamines. 
  • Réduisez les graisses animales saturées et n’abusez pas des protéines animales. 
  • Préservez vous un maximum du stress, il agit sur notre système immunitaire qui est en relation direct avec notre psychisme. Chocs émotionnels, conflits relationnels… auront un impact direct sur notre corps. 

A savoir : Vous avez probablement connu le désagrément de tomber malade juste au moment de partir en vacance ! Comment l’expliquer… le stress entraîne un système immunitaire fragilisé. Celui-ci est relié à notre psychisme et avec notre comportement face à l’adversité de la vie, quand le stress retombe, notre corps se relâche et notre système immunitaire est affaibli. 

Agir sur son système immunitaire de façon préventive : 

Vous pouvez agir de plusieurs manières :

  • Les probiotiques stimulent les cellules de l’intestin et renforcent son système immunitaire, le protégeant ainsi de certaines infections. 
  • La vitamine D va favoriser le renforcement des os et va aider au bon fonctionnement de notre système immunitaire. 
  • L’échinacée est une plante à la fois préventive et curative qui aide et stimule l’organisme. 
  • L’extrait de pépins de pamplemousse : protège la flore intestinale des bactéries, virus et champignons.
  • La vitamine C est la principale cause d’un système immunitaire affaibli, puisque celle-ci n’est pas synthétisée par l’organisme. Alors on mise sur l’acérola, une vitamine C naturelle
  • La propolis : les abeilles s’en servent pour protéger l’intérieur de la ruche des invasions microbiennes ou fongiques. La propolis protège également notre système immunitaire. 

Prendre soin de sa santé au jour le jour est priomordial pour faire face aux virus. Il est important de toujours penser à améliorer son immunité pour être en pleine santé !

Optez pour la Chicorée

La chicorée et ses bienfaits

La chicorée un succédané au café et une variété amère à grosses racines.  

Les parties aériennes de la chicorée, avant l’ouverture des fleurs sont parfois utilisées en thérapeutique. C’est principalement la racine qui contient des quantités  non négligeables de molécules actives. Ces molécules sont des polyphénols avec des acides phénols, des flavonoïdes, des tanins, des coumarines, des vitamines, des minéraux et d’inuline.

La chicorée a une action douce sur le foie, la vésicule biliaire aidant la digestion. Elle a un effet diurétique permettant de diminuer le taux de lipides sanguins, en particulier le cholestérol et les triglycérides.

C’est un prébiotique qui  favorise le développement de la flore intestinale. Elle permettrait d’augmenter la biodisponibilité du calcium diminuant l’ostéoporose chez les femmes ménopausées. 

Découvrez les vertus de la chicorée

  • Remplaçante au café : Torréfiée et infusée, elle est à l’origine d’une boisson chaude populaire au bon goût noisette et caramel. Sans caféine, elle  peut se consommer à toute heure de la journée.
  • Bonne pour le foie et le transit : dépurative et drainante, c’est une plante détox par excellence. Elle aide à l’évacuation des toxines du foie. Excellent tonique, elle aide également en cas de troubles digestifs ou de constipation passagère. 
  • La chicorée réveille l’appétit : à raison de 3 à 4 tasses par jour, elle aide à retrouver l’appétit (après une maladie ou un traitement lourd). 
  • Riche en anti oxydants : riche en vitamine A et C, elle possède des nutriments qui protègent les cellules du stress oxydatif. En buvant de la chicorée régulièrement on aide notre corps à lutter contre les maladies cardiovasculaires.  
  • Riche en oligo-éléments : riche en minéraux comme le fer, le phosphore, vitamine B9, K et E. Consommée régulièrement, elle est une vraie alliée anti-carences. 
  • Riche en fibres protectrices : elle contient 3g de fibres pour 100g. Elle stimule la flore intestinale et aide à un bon transit. Comme un prébiotique, elle favorise certaines bactéries bénéfiques au système digestif et elle contribuerait à faire baisser le taux de cholestérol et de sucre dans le sang. 

Comment la consommer ?

Elle se consomme soluble avec de l’eau, du lait animal ou végétal.
2.5 grammes de chicorée pour 125 ml de liquide.
En grains, elle s’infuse dans de l’eau chaude pendant 5 minutes.  Elle se boit aussi bien chaude pour nos journées d’hiver que froide en été pour une boisson hyper rafraîchissante. 

10 aliments à consommer pour un hiver au top

L’hiver, il faut veiller sur notre alimentation qui renforce notre système immunitaire pour lutter contre les petits maux et nous protéger du froid. L’équipe de IFI vous dévoile quels sont les 10 aliments à consommer pour être au top cet hiver.

Notre organisme est capable de maintenir notre température interne, quelles que soient les conditions climatiques extérieures. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, en période de froid il ne faut pas manger trop gras ou trop riche car toute notre énergie va être portée sur notre digestion au lieu de la thermorégulation.

Découvrez le top 10 des aliments à consommer cet hiver

  • 1-Le gingembre : épice aux nombreux bienfaits : anti-nauséeux, anti-inflammatoire et antiviral. Allié numéro 1 pour contrer la fatigue. Cette épice favorise la circulation sanguine. On le consomme frais râpé à infuser une dizaine de minutes avant de boire votre préparation. Il s’invite également dans tous nos plats : salade, poêlée de légumes etc…
  • 2- Le miel : ceprécieux nectar est un allié santé puissant. Il nous aide à lutter contre le froid et la fatigue hivernale. Ses propriétés sont nombreuses : apaisant et antiseptique, il agit sur les maux de gorge et stoppe les mucosités en cas de toux. Il est source de minéraux, de fer, protéines et vitamines en tout genre. Cicatrisant pour la peau avec ses propriétés anti-microbiennes, il empêche également la dégradation des plaies grâce à ses vitamines et ses minéraux.
  • 3-L’ail : au même titre que le miel et le gingembre, l’ail offre de nombreux bienfaits à notre santé : il agit sur le système cardio vasculaire, et agit aussi en tant qu’anti septique, anti inflammatoire et anti infectieux. Il est un antibiotique naturel. Idéal pour les maux hivernaux comme les coups de froid, états grippaux et maux de gorge.
  • On le consomme :cru ou cuit suivant les goûts mais il s’avère plus digeste cuit.
  • 4- Le piment : il est composé de capsaïcine un actif très puissant. Quand on le consomme, il modifie l’activité de notre système nerveux et active la production de chaleur de l’organisme.
  • 5-Les agrumes : riches en vitamines, il ne faut pas hésiter à consommer citrons, oranges, mandarines, clémentines… Les clémentines sont très riches en vitamine C, elles boostent notre système immunitaire et nous protègent contre les petits maux de l’hiver.
  • 6-Les fruits secs et oléagineux : riches en oméga 3 et minéraux comme le magnésium, le fer, le cuivre, le sélénium ou le zinc. Ils constituent un encas idéal. Alors n’hésitez pas à faire le plein de ces petits fruits qui vont booster votre énergie : amandes, noisettes, noix mais aussi les fruits secs.
  • 7-Le chocolat noir (à plus de 70% de cacao) : les gourmands vont être ravis. En effet, le cacao est l’aliment antistress par excellence et une grande source de magnésium qui préserve notre équilibre nerveux et musculaire.
  • 8-Le thé vert : antioxydant, antiviral, drainant, stimulant, amincissant, anti-âge. Un élixir de santé dont il serait dommage de se priver. Il contient également des polyphénols qui augmenteraient la dépense d’énergie comme la caféine. Il est préférable de consommer le thé le matin ou en début d’après-midi car il est un excitant naturel avec sa théine et peut provoquer des difficultés à l’endormissement.
  • 9-Le café : grâce à la thermogénèse (production d’énergie) il aide à la perte de poids et il a également des vertus sur notre système cardiovasculaire. Néanmoins une consommation excessive (plus de 4 tasses de café par jour) peut entraîner des insomnies, brûlures d’estomac et palpitations.
  • 10-L’acérola :un petit fruit connu pour sa richesse en vitamine C qui est 30 à 40 fois plus important que l’orange. De ce fait, ce petit fruit donne du tonus, réduit la fatigue. L’acérola permet aussi de maintenir l’équilibre du système immunitaire en protégeant les cellules du stress oxydatif.

Soulager les symptômes de la gastro avec les huiles essentielles

La période hivernale apporte avec elle des petits virus comme la gastro entérite. Un virus malheureusement courant durant cette période.

Les huiles essentielles peuvent vous aider à soulager les symptômes rapidement.

Focus sur le virus de la gastro entérite :

Très fréquente en hiver, la gastro entérite résulte d’un virus et plus rarement d’une bactérie.

Maux de ventre, nausées et diarrhées en sont les symptômes, ils sont provoqués par une inflammation. Elle peut durer jusqu’à une semaine mais en règle générale les maux disparaissent au bout de 48heures.

Il n’y a pas de remède miracle pour ce virus, cependant les huiles essentielles peuvent vous aider à soulager les maux.

L’école de naturopathie fait le point sur cette petite trousse d’aroma qu’il est bon d’avoir avec soi!

Quelles huiles essentielles dois-je mettre dans ma trousse ?

  • 1) Pour lutter contre le mal de ventre : dès les premiers symptômes de la gastro entérite, préparez votre mélange d’huiles essentielleS. Dans un flacon de 10 ml, style roll, versez 5 gouttes d’huiles essentielles de TeaTree, de Cardamone, d’Estragon et 10 gouttes de Menthe Poivrée, et comblez avec une huile végétale d’Amande douce ou d’abricot.

Application : Faites rouler le roll on sur le bas du ventre et en bas du dos pour un soulagement rapide, A faire jusqu’à 5 fois par jour.

Pour être plus précis, voici les bienfaits de ces huiles.

Le TeaTree (ou arbre à thé) : immunostimulant 
La Cardamone : antispasmodique et antiinflammatoire
L’Estragon : favorise la digestion
La Menthe Poivrée : antispasmodique et anti-nauséeux. L’huile essentielle de menthe poivrée étant très forte, elle ne doit pas être utilisée chez les enfants ou les femmes enceintes

  • 2) Pour soulager les nausées : les huiles essentielles sont très efficaces. Dans un flacon roll-on, mélangez 10 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée, 5 gouttes d’huile essentielle de citron, et 5 gouttes d’huile essentielle de Camomille Romaine. Comblez le flacon avec une huile végétale (l’amande douce ou la noisette sont idéales).

Application : Faites rouler le roll on à l’intérieur des poignets et respirez profondément et calmement. Les nausées disparaissent quasiment instantanément. Vous pouvez aussi utiliser cette préparation en cas de mal des transports. 

La Camomille Romaine : apaisante
Le Citron : favorise la digestion
La Menthe Poivrée : antispasmodique et anti-nauséeux

Nous vous rappelons que les huiles essentielles peuvent s’avérer dangereuses. Elles ne doivent pas être utilisées chez les enfants de moins de cinq ans, ni sur les femmes enceintes. Elles peuvent également créer des interférences avec d’autres médicaments. Enfin, nous vous recommandons de réaliser un test allergique avec le mélange dans le pli du coude pour vérifier toute réaction éventuelle.

Prévenir au lieu de guérir

Il est important de veiller à quelques précautions pour éviter la gastro entérite , comme:

  • Se laver les mains régulièrement en particulier avant de préparer le repas, avant de passer à table, après être allé aux toilettes, après un contact avec une personne malade, après un contact avec des objets dans un environnement contaminé. 
  • Éviter les sources de contamination : contact direct ou indirect avec des personnes infectées, les lieux trop fréquentés, désinfecter les jouets partagés avec des enfants, aérer votre maison même si il fait froid. 
  • Ne pas partager vos effets personnels (nourriture, couverts, serviettes de toilette, la brosse à dent)

Pour un hiver au top, protégez vous des microbes naturellement !

Les omégas 3 : un indispensable pour notre santé

Depuis des années, nous entendons les recommandations quant à devoir manger du poisson gras, riche en oméga 3, au moins une fois par semaine pour une bonne santé. 

Les oméga 3 sont des lipides essentiels à la bonne santé de notre organisme. On les retrouve dans l’alimentation et notamment dans le poissons suivants : maquereau, thon, saumon, sardine, hareng mais aussi dans les huiles, colza, lin, noix. Il est possible de les prendre également en compléments alimentaires. 

Notre apport en oméga 3 doit être plus important qu’en oméga 6 car les oméga 3 donnent naissance aux prostaglandines, qui aident à lutter contre les inflammations et aux thromboxanes qui aident à fluidifier le sang, substances précieuses pour la prévention cardiovasculaire

Les enquêtes montrent que les français sont en carence d’oméga 3 alors qu’ils sont essentiels au bon développement de notre cerveau. Dans le microbiote de l’enfant, ils contribuent à La Défense immunitaire.

Existe-t-il un examen pour savoir si nous sommes en carence d’oméga 3 ?

Oui, il y a un examen appelé la chromatographie des acides gras. Il s’agit d’un examen qui s’effectue par une prise de sang, pouvant être prescrite par votre médecin. Cet examen n’est pas remboursé par la sécurité sociale. 

Oméga 3 ou Oméga 6 ?

Oméga 3 et oméga 6, les 2 sont importants à notre santé car ils s’équilibrent. Les Oméga 6 se retrouvent dans les œufs, la viande, la volaille, les graine de lin, les fruits secs etc…
Les huiles en sont également très riches en oméga 3 comme stipulé plus haut (huile de colza, lin, noix) et sont également très riches en oméga 6 : maïs, tournesol, pépins de raisin. Pour info, l’huile d’olive et l’huile d’arachide sont plutôt neutres

Les compléments alimentaires en oméga 3 aident en apport mais ils ne remplaceront jamais une  alimentation équilibrée. Ils s’utilisent en cures prolongées car les graisses se renouvellent en permanence dans l’organisme. 

On mise donc tout sur une alimentation équilibrée pour bénéficier de nombreux bienfaits sur notre organisme . Oméga 3 / Oméga 6 , prenez les deux et votre corps se sentira mieux !

Après les fêtes : on élimine !

Les fêtes sont propices aux excès : trop de sucre, trop d’alcool. Un trop plein d’excès et notre balance affiche vite 2 à 3 kilos en plus. Afin de redonner le sourire à ceux et celles qui auraient abusé des fêtes, l’école de naturopathie vous propose un programme détaillé pour éliminer les toxines des fêtes. 

La première mission est de mettre au repos les organes de la digestion et de l’élimination notamment le foie et l’estomac qui sont les plus engorgés par les excès. 

Attention à nos assiettes : Stop à l’alcool, aux produits transformés, trop salés, trop gras ou trop sucrés. 

Éliminez sous différentes formes

  • 1. L’alimentation

Concernant vos menus : on privilégie les aliments riches en nutriments comme les fruits et les légumes, les viandes et poissons maigres, les légumineuses et des céréales complètes avec d’huile végétales de colza, de noix et d’olive pour accélérer l’élimination et favoriser la mobilisation des réserves adipeuses. Pensez également à bien vous hydrater

  • 2. Allégez sa digestion : 

Epurer vos assiettes facilitera la tâche à vos organes pour éliminer les toxines. Pour cela, on mangera naturel : bannisser les produits transformés, les graisses saturées et les sucres modifiés qui perturbent la digestion. On évite le sel qui retarde l’élimination des déchets et le sucre qui fatiguent le pancréas. On mange des viandes et poissons maigres et on évite les viandes grasses, fromages, charcuteries, crème etc…

On déjeune une viande blanche avec des légumes verts, un peu de féculent et finir sur un laitage.

On dîne léger avec un potage ou des légumes cuits. 

  • 3. J’élimine les toxines : 

Boire beaucoup d’eau facilite le transit intestinal et fluidifie le sang. S’hydrater tout au long de la journée : eau plate, eau riche en bicarbonate (Saint Yorre, Vichy Célestins…), thé vert, infusion.  

Privilégiez des soupes pour le soir, elles hydratent, reminéralisent l’organisme et boostent l’élimination des déchets. 

Le citron pressé frais se consomme de préférence en matinée. Son acide va aider à la détox du foie.  

  • 4. Retrouver un équilibre acido-basique : 

On mise sur les légumes au déjeuner et au dîner. Ils apportent à l’organisme des fibres, vitamines et minéraux et renferment du potassium et aident à l’élimination urinaire du sodium et de l’eau. 

On essaie de manger deux fruits par jour, ils sont diurétiques et reminéralisants, toutefois attention ils sont également très sucrés.

On intègre les légumineuses, riches en protéines et minéraux et surtout en fibres qui boostent le transit et l’élimination des toxines.

  • 5. Calmer l’inflammation :

L’inflammation est dûe à un déséquilibre acido- basique. La cause de ces excès : sucre, alcool et graisses saturées. Aussi, il y a quelques aliments anti-inflammatoires qu’il faut favoriser : 

le curcuma : prendre une cuillère chaque jour ou saupoudrer vos plats. Il lutte contre les états inflammatoires. 

-du poisson gras comme le saumon, sardine…sont riches en oméga 3 ainsi que l’huile de colza, lin et noix. 

-en collation, deux carrés de chocolat noir de plus de 70% de cacao, une dizaine d’amandes, noix, noisettes

  • 6. Régénérer son foie : 

Quelques aliments sont des alliés pour notre foie. Aussi, on peut ajouter à notre alimentation :

-le radis noir est un excellent draineur de la vésicule biliaire et du foie, favorisant ainsi l’élimination des toxines et à un effet antibactérien sur la flore digestive. 

l’artichaut contient des actifs qui stimulent la production de bile. 

-la betterave renferme de la bétaïne, substance qui aide à digérer et à lutter contre l’accumulation des graisses dans le foie

  • 7. Rééquilibrer sa flore intestinale : 

Les excès des fêtes entraînent une flore intestinale fragilisée, alors on prend soin de son métabolisme.

Fruits et légumes riches en prébiotiques comme l’ail, artichaut, asperge, betterave, chicorée, endive, oignon, banane, pomme, poire, lentille, seigle, avoine …

-des probiotiques pour renforcer son organisme. Ils jouent un rôle sur les troubles intestinaux comme ballonnements, flatulences, constipation ou encore diarrhée. 

  • 8. Booster son organisme 

Optez pour un petit déjeuner protéiné : une tranche de pain complet, une tranche de jambon, saumon fumé ou un œuf et un produit laitier

-au déjeuner du poisson ou une viande maigre.

-au dîner soit un ou deux œufs / tranche de jambon /  poisson / viande maigre ou une assiette végétarienne composée d’une association céréales complètes. 8- Contrôler sa glycémie : 

Miser sur les IG bas à modérés : quinoa, les riz bruns et sauvages, le boulgour, les pâtes (cuisson al dente), la patate douce, le sarrasin, et les pains au levain. Ils évitent les fluctuations importantes de la glycémie, propices au stockage.

Privilégier des céréales semi complètes ou complètes riches en fibres, minéraux et en vitamines. 

Résolution de cette nouvelle année, optez pour des habitudes alimentaires saines !

Des vitamines pour un hiver au top

Des vitamines pour un hiver au top

Les vitamines sont des molécules organiques indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, qui ne peuvent être fabriquées par le corps. Elles sont 13 « à table » et par des mécanismes d’actions variées elles sont utiles au corps entier : les yeux, les os, la peau, le système digestif, le sang ….

Où trouve-t-on des vitamines ?

Trouver des vitamines n’est pas très compliqué, car s’il est vrai que les légumes en sont gorgés, elles se trouvent partout dans notre alimentation. C’est pourquoi il est nécessaire d’avoir une alimentation équilibrée et variée.  Seules des situations de carence ou à risques peuvent justifier une complémentation médicamenteuse sur ordonnance 

Quels sont les bienfaits des vitamines ? 

Les propriétés des vitamines sont variées mais malheureusement éphémères.

  • La vitamine C et la vitamine B9 sont souvent administrées en prévention de carences pour les femmes enceintes. 
  • Les vitamines A ou E sont souvent vantées pour leur action anti oxydante qui freine le vieillissement dû aux radicaux libres et elles préserveraient de nombreuses maladies. Pour conserver son capital santé, il est important de les rajouter dans son assiette. 

3 astuces pour être au top de sa forme

  • 1 – Se nourrir local et de saison : Consommer des fruits et légumes de saison qui contiennent plus de vitamines et de micro nutriments quand ils sont cueillis mûrs. Ils sont meilleurs au goût et d’un meilleur apport nutritionnel.
  •  – Ne pas faire tremper les légumes : les vitamines partent dans l’eau de trempage. Il convient de passer les légumes sous l’eau en frottant les plus terreux avec une petite brosse. 
  • – Préparer vos jus et crudités au dernier moment afin de conserver au mieux les vitamines comme la A et C car elles s’oxydent à l’air libre. 

Mise au point sur les vitamines et leur mode d’emploi

L’école de naturopathie de Sophia-Antipolis pense qu’il est important de savoir les informations suivantes

  • Il convient de limiter les aliments industriels car ils sont trop transformés ou excessivement raffinés et très pauvres en vitamines. Par contre, pour ce qui est des surgelés et des conserves, les vitamines sont préservées.
  • La vitamine C se conserve mal, il faut donc éviter de la stocker et essayer de consommer les aliments au plus vite. 
  • Choisir les végétaux bio permet de ne pas les peler car c’est dans leur peau et juste en dessous qu’ils enferment le plus de vitamines. 
  • La plupart des vitamines supportent mal la chaleur, elles partent dans l’eau de cuisson. Privilégiez une cuisson al dente, à feu doux, à la vapeur ou à l’étouffée.
  • Il est conseillé de prendre des compléments alimentaires  en cas de carence résultant d’une alimentation déséquilibrée. Prendre de la vitamine D surtout en hiver. 

Vitamine, dis moi quel est ton bienfait ?

La vitamine A est antioxydante. Elle augmente le collagène, l’élastine et protège la vision. 

  • VITAMINE A pour les yeux et la peau 

On la retrouve dans le jaune d’œuf, le fromage, le beurre, les poissons gras, les fruits, légumes rouges et orangés (carotte, tomate, abricot…), épinard, petit pois…

La vitamine A doit se consommer sans abus car en surdosage elle peut provoquer nausées, fatigue et migraines.

Les signes de la carence en vitamine A sont la baisse de la vision nocturne, conjonctivite, caries, problèmes de peau, diarrhées. 

  • VITAMINE B alliée du système nerveux

Les vitamines du groupe B sont essentielles au sang, au cerveau et au système nerveux. Elles participent à l’immunité, à la production d’énergie  par les cellules, aux muscles et à la croissance. 

Nous vous en disons plus sur chacune d’elles :

  • B1 pour la mémoire
  • B2 pour aider à lutter contre la fatigue
  • B3 améliore la circulation sanguine 
  • B5 réduit le stress, améliore la qualité de la peau 
  • B6 améliore l’état émotionnel
  • B8 donne du tonus, renforce les ongles et les cheveux
  • B9 prévient l’anémie et les malformations du fœtus 
  • B12 elle participe au bon fonctionnement du système nerveux et aide l’organisme à métaboliser plusieurs micronutriments (vitamine C, B9, fer…)

On la retrouve dans la viande, poisson, fruits de mer, céréales complètes, légumes et fruits secs, levure de bière, produits laitiers, germes de blé, banane, œuf, légumes verts, champignons. 

Les signes de carences : Fatigue, anxiété, stress, irritation, palpitations cardiaques, perte d’appétit, lésions de la peau et des muqueuses, diarrhée.

  • VITAMINE C efficace pour la fatigue mais pas que 

La vitamine C soutient notre système immunitaire. Elle améliore notre système nerveux, facilite la cicatrisation et participe à la synthèse hormonale. Elle aide à une meilleure absorption des nutriments comme le fer, le calcium… 

On la retrouve principalement dans les légumes comme le brocoli, épinard, tomate, poivron, mâche, cresson, pomme de terre… Les fruits, comme le kiwi, le raisin…

Les signes de carence : Stress, fatigue, sport intense, douleurs articulaires.

  • VITAMINE D pour les os mais pas que :

Elle va permettre aux os de fixer le calcium. Elle participe à la croissance, elle joue un rôle sur l’immunité. Essentielle à tout âge mais encore plus pour les enfants et les séniors. 

Notre organisme est capable de produire cette vitamine sous l’action des rayons du soleil (20 minutes d’exposition quotidienne). Toutefois, il faut compléter cet apport par une alimentation riche en vitamine C comme le foie de morue et le poisson gras qui apporte des Oméga 3, protège des maladies inflammatoires et cardiovasculaires. Jaune d’œuf, viande, lait, beurre, brocoli et salade. 

Les signes de carence : Douleurs du bassin, caries dentaires, crises de tétanie… 

La vitamine D peut être prescrite sous forme de gouttes. 

  • Vitamine E pour la circulation sanguine et la fertilité

Cette vitamine possède un fort pouvoir antioxydant. Elle protège des effets de la pollution, renforce l’immunité et aide en cas de fatigue. 

Numéro 1 de l’anti vieillissement.

On la retrouve principalement dans les huiles de margarines végétales (colza et germe de blé), fruits à coque (noisettes, amandes), œuf, céréales complètes, avocat, soja, chou et tomate. 

Les signes de carence : Anémie et troubles neurologiques.

  • VITAMINE K contre les hémorragies

Nécessaire à la coagulation du sang ainsi qu’à la minéralisation des os. 

On la retrouve dans le chou, viande, yaourt, poissons gras, huiles végétales, algues, œuf, thé vert, tomate, légumes à feuilles. 

Les signes de carence sont rares. 

Vous êtes dorénavant incollables sur les vitamines et leur bienfaits . Boostez dès maintenant votre organisme avec les vitamines de votre choix pour un hiver au top !

Stimulez votre système immunitaire

C’est le moment de se préparer pour l’hiver.

L’arrivée de l’ Automne, nous sommes affrontés au changement de température et parfois même au stress et à la fatigue cumulés depuis la rentrée . Notre système immunitaire se retrouve davantage vulnérable , laissant la porte ouverte aux virus et aux bactéries.

La saison automnale permet à notre corps de se préparer pour l’hiver. Durant cette période, les températures diminuent, l’organisme ralentit, la fatigue se fait ressentir et peut être accompagnée d’une baisse de moral. L’occasion idéale pour nous de vous donner quelques conseils pour garder la forme.

Découvrez les 5 cures à adopter pour la saison.

1-La gelée royale :

En médecine traditionnelle chinoise, cette substance est fortement recommandée en cas de carence.

En Europe de l’Est et en Russie, la gelée royale est considérée comme un adaptogène qui accroît de manière générale la résistance de l’organisme face au stress.

Elle est présente dans beaucoup de préparations destinées à soulager les douleurs arthritiques, l’hypertension artérielle, le diabète, les troubles menstruels, l’infertilité et la fatigue.

La gelée royale a un aspect blanchâtre et gélatineux. Elle est considérée comme le caviar de la ruche.

Elle a de nombreuses vertus sur notre santé. Riche en protéines, lipides, minéraux (calcium, silice, magnésium, soufre, potassium, phosphore, cuivre, fer) et vitamines B, magnésium. Ce qui en fait une alliée de choix pour lutter contre le stress et la fatigue saisonnière.

La gelée royale contribue à la vitalité et booste le système immunitaire.

Sa consommation : Sous forme lyophilisée ou fraîche. Fraîche, elle se conserve au réfrigérateur et à l’abri de la lumière. A consommer en cure d’un mois minimum, à raison de 10 à 15 grammes par jour

2-La propolis

Connue depuis l’Antiquité pour ses effets bénéfiques dans la prévention des affections respiratoires, elle se révèle un antibiotique cicatrisant très actif. Produite par les abeilles à partir de leurs sécrétions et de substances d’origine résineuse prélevées sur les arbres et les plantes, elle est ensuite transformée par ces dernières dans le but de protéger la ruche des microbes et d’en faire un milieu stérile.

Elle agit comme un véritable désinfectant naturel. Elle est d’ailleurs reconnue pour ses propriétés antiseptiques et antibactériennes.

La propolis est à prendre en prévention contre les affections hivernales. Elle va booster et renforcer l’immunité et les muqueuses (nez, gorge, sinus etc…) et ainsi nous protéger des agressions extérieures.

Très intéressante également sur le point de vue nutritionnelle grâce à ses teneurs en vitamines et oligo-éléments.

Sa consommation: Pure ou à mâcher. On peut consommer 1 à 2 morceaux par jour tout au long d’une cure de 4 à 6 semaines. En compléments alimentaires : 4 gélules/jour (à adapter en fonction de la posologie indiquée sur le produit) pendant 4 à 6 semaines. En gomme, spray, sirop pour calmer les maux de gorge, nettoyer la bouche et libérer les voies respiratoires.

3-L’acérola : 

Originaire d’Amérique du Sud, ces petits fruits rouges s’apparentent à la cerise européenne. L’acérola possède une forte teneur en vitamine C ce qui en fait un super aliment pour booster son système immunitaire et prévenir des affections hivernale. 

Sa consommation: En poudre ou en gélule, il est conseillé de prendre 2 à 3 g d’acérola par jour (suivant le produit) en cure de 3 semaines. 

Contre-indication : L’acérola est contre-indiquée aux personnes souffrant de calculs rénaux et de goutte. 

4-L’extrait de pépins de pamplemousse :

Connu pour combattre les bactéries, champignons et virus, ces puissants actifs le rendent très efficace pour lutter contre les affections automnales. L’extrait de pépins de pamplemousse est un antibiotique naturel très efficace.

Sa consommation: Fraîche, en poudre ou en gélules. En poudre, diluez 2 à 4 cuillères à café dans une bouteille d’eau, à boire tout au long de la journée ou bien vous pouvez le mettre dans un yaourt, un porridge, smoothie etc … 

5-L’argile verte :

L’argile verte est à prendre en cure détox.

Connue et reconnue pour ses vertus dépuratives et son puissant pouvoir absorbant, elle fixe les impuretés, les parasites intestinaux, capte les toxines et les métaux lourds.

Elle est stimulante et revitalisante pour notre organisme

Sa consommation: La veille au soir, versez une cuillère à soupe d’argile verte dans un verre d’eau minérale ou filtrée. Couvrir le verre la nuit et boire uniquement l’eau tous les matins pendant 3 semaines. Optez, de préférence, pour l’argile en poudre surfine verte qui est davantage reminéralisante.

N’hésitez pas à appliquer nos conseils qui vous permettront de profiter de l’hiver sans trop de microbes !

Une bonne alimentation pour la rentrée

Optez pour une alimentation saine et équilibrée pour la rentrée

La rentrée scolaire est un nouveau rythme pour toute la famille. Pour aider vos enfants à le vivre au mieux, il existe des principes de base en nutrition. Petit déjeuner, déjeuner, goûter et dîner garderont vos enfants en bonne santé et éveillés.

Un petit déjeuner équilibré pour de l’énergie toute la journée

Le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée car il rompt le jeûne de la nuit. Au réveil, nos enfants n’auront rien mangé pendant 8 à 12 heures. Rompre le jeûne de la nuit est donc très important pour l’équilibre de nos chers bambins.

Les avantages d’un petit déjeuner équilibré :

Il apporte les éléments nutritifs essentiels à une croissance et à un développement sains. Des études démontrent que les enfants qui ne prennent pas de petit déjeuner n’arriveraient pas à compenser les éléments nutritifs apportés au moment de celui-ci et auraient un manque de concentration à l’école.

Une masse corporelle plus saine. Des études démontrent également que les enfants et les adultes qui prennent un petit déjeuner équilibré auraient une masse corporelle plus saine que ceux qui commencent la journée avec le ventre vide.

Le petit déjeuner est primordial pour la mémoire, la concentration, l’assiduité et un meilleur comportement à l’école. Les enfants qui partent le ventre vide de la maison se fatiguent plus vite et ont des difficultés à se concentrer.

Il permet de se retrouver et de partager un moment en famille avant d’entamer la journée, qui commencera dans le calme aussi bien pour les enfants que pour les parents. Le petit déjeuner doit être un plaisir, alors n’hésitez pas à varier les recettes.

Un déjeuner sur le pouce mais de qualité

Le moment du déjeuner à la cantine ou à la maison

La cantine doit proposer des menus équilibrés, préparés en toute sécurité et répondant aux objectifs de santé. La qualité nutritionnelle des repas doit offrir une diversité, une structure à chaque repas et limiter les produits trop gras et trop sucrés.

A la maison, pas toujours facile de préparer un repas équilibré et rapide le temps du midi. Nos chères petites têtes blondes résistent parfois à manger leurs légumes et le temps est malheureusement compté. Il existe alors des recettes simples et équilibrées comme un petit sandwich crudités, un plat de pâtes au jambon, des coquillettes au beurre, etc… On évite les plats préparés et on privilégie toujours les fruits et légumes bio.

Goûter pour rebooster son organisme

Pour conserver leur énergie, les enfants doivent prendre des goûters dits intelligents. Le goûter compte pour le quart des apports quotidiens en énergie. Les enfants choisissent souvent des goûters trop sucrés et trop gras. Essayez de les diriger au mieux avec un fruit, comme, la banane qui apporte beaucoup d’énergie ou des aliments non transformés comme, par exemple, un morceau de pain et une barre de chocolat au lieu d’un pain au chocolat qui sera trop gras et trop sucré.

Le Dîner : finir la journée avec un moment conviviale et agréable

Le dîner est un repas important ou vous vous retrouvez en famille pour échanger sur la journée. Un moment ou vous pouvez faire participer vos enfants à l’élaboration du repas. Ils pourront développer des habitudes alimentaires saines et apprendre à connaître et cuisiner les produits frais.

Pour vous aider à préparer des menus qu’aimeront vos chers bambins, vous pouvez leur demander de dresser une liste de leurs aliments préférés parmi les légumes, fruits, protéines… et élaborer des repas à base de ces aliments.

On adopte une alimentation saine et équilibrée pour le bien être de toute la famille !

Une rentrée au calme grâce à l’huile essentielle d’Ylang Ylang

Découvrez les vertus de l’huile essentielle Ylang Ylang

Originaire des régions tropicales, l’Ylang Ylang, dont l’étymologie signifie « fleurs des fleurs« , est un arbre à l’inflorescence superbe et à la fragrance exceptionnelle. Cette plante a été peu à peu introduite dans différentes îles du Pacifique comme arbre d’ornementation, puis dans les îles de l’Océan Indien, en particulier Madagascar, Mayotte et les Comores, où elle est encore aujourd’hui massivement exploitée pour son huile essentielle.

L’huile essentielle Ylang Ylang recèle un parfum puissant et agréable en diffusion et en olfaction. Principalement utilisée pour ses propriétés calmantes et relaxantes ,elle est aussi stimulante et tonifiante, elle redonne un coup de boost aux organismes fatigués, redonne force et brillance aux cheveux, revitalise la peau et elle est également reconnue pour ses vertus aphrodisiaques. Elle soulage les troubles tels que la tachycardie, l’ hypertension et elle aide aussi à calmer les crises d’angoisse ou les stress excessifs.

Découvrez les propriétés de l’huile essentielle Ylang Ylang

L’huile essentielle Ylang Ylang possède les propriétés suivantes :

  • anti spasmodique: elle aide à décontracter les muscles à l’origine des spasmes.
  • aphrodisiaque et stimulant sexuelle : sa contenance en molécules tonifiantes aide à retrouver une stimulation sexuelle.
  • relaxante et calmante : elle contient de l’acétate de géranyle, une molécule relaxante qui agit sur le système nerveux.
  • hypotensive et régulatrice cardiaque : elle agit sur le rythme respiratoire et surtout cardiaque.
  • serbo régulatrice : elle permet de réguler à la fois les carences mais aussi les excès de sébum au niveau de la peau et des cheveux.
  • anti infectieuse : antibactérienne et antifongique
  • anti parasitaire : elle est un anti parasite intestinal et cutané (lamblias, ascaris) et cutané (poux, acariens, mites, tiques)
  • anti inflammatoire et anti oxydante

Adolescents et adultes, suivez nos conseils d’utilisation

1- En cas de cheveux ternes ou chute de cheveux : par voie cutanée, mettre 1 goutte d’HE Ylang Ylang dans votre shampoing, à chaque lavage.

2-En cas de Tachycardie et hypertension : par voie cutanée, poser 1 goutte d’HE Ylang Ylang à l’intérieur des poignets et respirez profondément pour vous aider à la relaxation.

3-Perte de libido : par voie cutanée, mélanger 1 goutte d’HE de Ylang Ylang dans 4 gouttes d’huile végétale à appliquer sur le bas de la colonne vertébrale, 2 fois par jour pendant 10 jours.

4-Anxiété et stress : par voie cutanée, 1 goutte d’HE Ylang Ylang dans 4 gouttes d’huile végétale à appliquer en massage sur le plexus solaire et la face interne des poignets.

5-L’insomnie : par voie cutanée, 1 goutte d’HE de Ylang Ylang dans 4 gouttes d’huile végétale à appliquer en massage sur le plexus solaire et la face interne des poignets.

6- Les troubles cardiovasculaires : Ylang Ylang a des propriétés hypotensives, calmantes et sédatives. Pour les palpitations : dilué à 10% dans une huile végétale ou en olfaction, effectuer un massage au niveau du plexus solaire. (Il est important de vérifier au préalable avec votre médecin qu’il n’y ait pas de trouble sous-jacent). Pour les petits pic de tension, lors de périodes de stress, prendre 1 goutte d’HE Ylang Ylang, tous les matins sur un comprimé neutre (cuillère de miel, sirop d’agave, huile végétale…)

7-Problèmes de peau : l’HE de Ylang Ylang à des propriétés anti inflammatoires, cicatrisantes, anti microbienne modérée, toniques et astringentes.
On retrouve cette HE dans les produits de beautés pour embellir la peau et les cheveux, pour diminuer les odeurs corporelles, pour traiter l’acné des peaux mixtes ou grasses.
En cas d’acné, sur peau mixte ou grasse, mélanger 4 gouttes d’HE de Manuka et 6 gouttes de Ylang Ylang dans votre crème de jour (50gr). Pour donner de l’éclat à votre peau : 1 goutte dans votre crème de jour habituelle ou une dizaine de gouttes dans votre peau de crème (50gr)
Pour les cheveux secs et abîmés : avant la douche, sur l’ensemble des cheveux, appliquez un soin à base d’huile de noix de coco auquel vous ajoutez 2 à 3 gouttes d’huile essentielle d’Ylang Ylang. Laissez poser 5 à 10 minutes puis procédez à votre shampoing habituel.

Précautions d’emploi des HE d’Ylang Ylang

-Utilisée la diluée (max 20%)
-Pratiquer un test cutané dans le pli du coude afin d’éviter d’éventuelle allergie (24h avant la première utilisation).
Pour les personnes souffrant de dermatites, il est préférable de ne pas utiliser l’Ylang ou de limiter sa concentration à 0,5-1%