lait végétal soja

Le soja ami ou ennemi de votre alimentation

Le soja : Bon ou mauvais pour la santé ?

lait végétal soja

Riche en phyto oestrogènes et en protéines, cette légumineuse c’est imposé comme un produit courant.
Boostés par cette tendance qui nous pousse à consommer moins de produits animaux.

Ces dernières années, on a entendu tout et son contraire sur le soja. Les avis restent partagés.
D’un côté, il est mis en avant pour ses vertus anti-cancer et ses effets bénéfiques sur le taux de cholestérol.
De l’autre, il serait accusé d’interférer avec le système endocrinien (système qui régule les hormones). L’école de naturopathie a voulu faire le tour de la question…

Est il idéal pour remplacer les produits d’origine animale ?
La graine de soja est un des aliments les plus riches en protéines. Donc globalement, oui, il peut remplacer les produits d’origine animale.
Des protéines très bien assimilées par notre organisme et qui apporte les huit acides aminés essentiels dont on a besoin chaque jour.
Il faut savoir que 100 grammes de tofu apportent 12 à 15 grammes de protéines de bonne valeur biologique, autant que 80 grammees de viande ou de poisson ou bien autant que l’apport de deux œufs, tout en refermant des lipides de qualité et presque pas de glucides.

Il est incontournable pour les végétariens. Il apporte aussi de nombreux minéraux : fer, magnésium, calcium, potassium
En revanche,il n’en ai pas de même pour le jus de soja, pas comparable avec les laits animaux. Ce sont 2 produits différents qui ne peuvent se substituer l’un à l’autre.

Quelles sont les vertus reconnues du soja ?

  • le soja atténue certains symptômes de la ménopause, notamment les bouffées de chaleur
  • il réduit les risques de cancers du sein et de l’endomètre (tissu de utérus)
  • il améliorerait les fonctions cognitives des femmes de plus de 65 ans
  • le soja est riche en protéines
  • il est peu calorique et peu gras
  • il serait bon pour la santé cardio-vasculaire

Mais il peut également avoir des effets indésirables :

  • le soja est soupçonné d’être un perturbateur endocrinien en raison de sa teneur en isoflavones, une hormone proche des œstrogènes humains (hormone féminine). Pour cette raison, les produits à base de soja comme le lait de soja sont à proscrire chez les jeunes enfants
  • il serait un perturbateur thyroïdien, particulièrement s’il est donné à des enfants en bas âge
  • il pourrait réduire la fertilité chez les femmes
  • le soja pourrait contribuer à une puberté prématurée
  • l’acide phytique qu’il contient peut fortement freiner l’assimilation des minéraux, pouvant mener à des carences (là encore, en particulier chez les enfants)

Alors, faut-il en consommer ou pas ?

En résumé, le soja peut être consommé de temps en temps, comme un apport de protéines ou pour les intolérants au lait, mais à certaines conditions :

  • ne pas en consommer de manière excessive (certainement pas à tous les repas, se limiter à 1 fois ou 2 par jour maximum)
  • ne pas en donner aux enfants en bas âge, aux femmes enceintes, ni aux personnes souffrants de troubles de la thyroïde
  • être attentif à l’effet que le soja a sur votre propre corps, car ses isoflavones ont des effets sensiblement différents chez chacun