médecine traditionnelle chinoise MTC

La médecine traditionnelle chinoise

La médecine traditionnelle chinoise : une question d’équilibre

médecine traditionnelle chinoise MTC

La médecine traditionnelle chinoise (MTC) est encore méconnue en France, pourtant cette médecine douce parallèle est une médecine complémentaire à la médecine occidentale.

Le fondement même de la médecine traditionnelle chinoise réside dans l’équilibre de l’énergie chez l’homme, un équilibre appel Qi.
Selon la MTC, la santé réside dans l’harmonie psychologique, physiologique et anatomique.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a reconnu cette discipline, qui a prouvé son efficacité sur plusieurs types de pathologie. La médecine traditionnelle chinoise est ancestrale, remontant à 1250 années avant Jésus Christ et qui ne cesse d’évoluer.

La base théorique de la MTC repose sur la vision taoïste ancienne où il est question de deux entités à la fois opposées et complémentaires appelées le Yin et le Yang. L’harmonie d’un individu dépend donc de l’équilibre subtile de ces deux parties.

Cette vision propre à la médecine traditionnelle chinoise, avec une philosophie lui appartenant, fait qu’elle n’est pas encore comprise à sa juste valeur par le monde occidental. Alors que cette dernière tire des conclusions sur des sujets non-vivants (autopsie), la MTC, quant à elle, s’est forgée en étudiant les vivants.
Alors que la médecine occidentale généralise, la MTC traite les problèmes au cas par cas. Il y a une approche individuelle dans la médecine traditionnelle chinoise.
Ce sont les preuves apportées par la médecine traditionnelle chinoise qui lui ont ouvert les portes de certains hôpitaux, qui tendent à croire à cette vision du corps humain comme un ensemble d’énergies complémentaires.

La médecine traditionnelle chinoise est l’une des matières les plus importantes de la naturopathie. L’institut de formation internationale propose donc la médecine traditionnelle chinoise dans le programme de formation en naturopathie.