Comment soigner les bobos de son chat

Conseils naturels pour soigner son chat

Comment bien soigner les bobos de son chat ?

Comment soigner les bobos de son chat

Avant toute chose il faut se poser les questions suivantes: « Est ce que mon animal a besoin de point de suture ? » et « Va t-il se laisser faire si j’essaie de la soigner ? ». Suivant les réponses apportées, emmenez votre animal chez votre vétérinaire au plus vite.

Une plaie doit être désinfectée au plus vite pour éviter le risque d’infection. Nos conseils pour que la plaie soit bien nettoyée et qu’elle cicatrice rapidement.

1- Comment bien nettoyer la plaie

Nettoyer soigneusement la plaie en enlevant les « éventuels » corps étrangers qui ce seraient incrustés dans la peau. N’hésitez pas pour cela à couper les poils si ces derniers vous gênent et élargissez la zone de désinfection.
Rincer la plaie : imbiber des compresses de sérum physiologique ou, à défaut, de l’eau potable et faites attention à la pression exercée sur la plaie si les tissus sont fragilisés.

2-Désinfecter la plaie

Pour que la cicatrisation se fasse au mieux, il est essentiel de bien désinfecter la plaie après le traumatisme. En utilisant un antiseptique, celui ci réduira le nombre de bactéries et empêchera le risque d’infection.

Votre vétérinaire pourra vous conseiller un antiseptique pour votre chat, néanmoins sachez que les antiseptiques iodés (ex : chlorhexidine diluée à 0,02 à 0,05 % ou povidone iodée à 1 %) sont très efficaces. Il est essentiel de toujours avoir un antiseptique à la maison et de penser à l’emmener en voyage.

Si la plaie est déjà infectée, votre chat peut présenter des symptôme comme la fièvre, vous sembler abattu, la zone de la plaie est rouge et chaude. Dans ce cas, on contacte rapidement notre vétérinaire.

3-Protégez la plaie avec un pansement

Pour éviter que le chat n’arrache le pansement, nous vous conseillons de poser un tulle gras au contact de la plaie, plusieurs compresses et finir par une bande protectrice. Certaines plaies nécessiteront des antibiotiques pour éviter le risque d’infection et lutter contre la douleur. La décision sera prise par votre vétérinaire.

Bon à savoir :les chats cicatrisent moins vite que les chiens et les complications sont plus fréquentes.La production et la maturation du collagène, le tissu qui assure la résistance et la cohésion de la plaie, seraient plus lentes chez le chat.

L’école de naturopathie propose dans sa formation de vous donner des conseils naturels pour faire face à ces situations. Demandez le programme complet de notre formation de naturopathe animalier par mail directement sur contact@ecolenaturopathie.fr